Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Rouen, une habitante excédée inhale, malgré elle, les vapeurs de crack de ses voisins

Marie n'a pas d'autre choix que de subir les odeurs de stupéfiants qui se propagent dans son appartement à Rouen. Elles proviennent de chez ses voisins du dessus, fumeur de crack. Le quotidien de cette sexagénaire est devenu un cauchemar.

Les voisins de Marie consommeraient du crack
Les voisins de Marie consommeraient du crack © Maxppp - Arne Dedert

Le quotidien de Marie* est devenu invivable. Depuis quelques mois, cette retraitée de 69 ans, habitante du quartier Saint-Sever, vit au rythme de ses voisins toxicomanes. Son quartier, boisé, calme en l'apparence, est devenu le lieux de divers trafics de stupéfiants notamment de crack. Cette substance, fumée par certains locataires, s'infiltrent dans son appartement par les voies d'aération avec des conséquences sur sa santé. 

Des vagues successibles 

Une odeur acre, mêlée à celle des huiles essentielles, se diffusent dans l'appartement de Marie. Elle habite depuis 21 ans près du commissariat de Police de Saint-Sever, sur la rive gauche de Rouen. "La fumée arrive par vague à peu près toutes les dix minutes", explique l'habitante, qui note sur une feuille de papier les heures auxquelles les odeurs arrivent.

Marie tente de limiter la propagation des odeurs
Marie tente de limiter la propagation des odeurs © Radio France - Rudy Pupin

Un ventilateur est en marche pour les dissiper. Marie cale également une serviette sous la porte de la salle de bain, là où se trouve la VMC. "J'ai été obligé de bloquer l'air qui vient par des chiffons. Puis, je suis obligé d'ouvrir, de fermer les fenêtres en fonction de l'endroit où cela arrive". 

Des conséquences pour sa santé 

Marie ressent les effets du crack instantanément. Alors qu'elle souffre déjà d'un déficit immunitaire, elle craint pour sa santé. "J'ai les yeux, le nez et la gorge qui me brûlent, j'ai mon cœur qui s'emballe, ma tension monte. Puis j'ai la bouche sèche, j'arrête pas de boire en permanence". 

"Ma vie est devenue un cauchemar" - Marie

Récemment, elle a effectué une prise de sang. Les résultats indiquent que sa thyroïde fonctionne anormalement. "J'ai un problème avec la thyroïde et mon chat a lui aussi un problème avec sa thyroïde. Je suis obligé d'avoir recours à la Ventoline pour calmer les brûlures". 

La vie de Marie est bouleversée. "Je suis en train de me faire empoisonner chez moi. Depuis quelques temps ma vie est un cauchemar". 

Le témoignage de Marie, fumeuse passive de crack

La sexagénaire se sent abandonnée. "J'ai l'impression que ce problème n'est pas pris au sérieux, je suis la seule concernée par cette arrivage de fumée dans cet appartement", soupire-t-elle. Elle a contacté le bailleur à plusieurs reprises, mais le problème n'est toujours pas réglé, les conduits ne sont pas bouchés. "J'écris en ce moment une lettre au préfet pour que l'on fasse quelque chose". La sexagénaire n'exclut pas de déménager si rien ne change.  

* Le prénom a été modifié. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess