Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Rouen, une quinquagénaire subit les nuisances de son voisin dealer de cannabis

Odeurs, allées et venues incessantes, incivilités, agression, Laurence subit depuis des mois les nuisances occasionnées par le locataire de l'appartement du dessus, qui cultive et deale du cannabis. L'homme a été interpellé début juillet mais relâché en attente de son jugement.

La police a saisi trois kilos d'herbe de cannabis chez le voisin de Laurence.
La police a saisi trois kilos d'herbe de cannabis chez le voisin de Laurence. © Radio France - Marie Rouarch

Laurence a perdu 13 kilos en moins de six mois. Depuis qu'un locataire s'est installé dans l'appartement au dessus de chez elle, dans un bel hôtel particulier du centre ville de Rouen. L'homme y cultivait du cannabis jusqu'à son interpellation le 7 juillet 2020. Mais il a été libéré dans l'attente de son jugement. Laurence espère une condamnation et surtout le départ de cet encombrant locataire. 

Vomissements, maux de tête, crises d'asthme

Tout a commencé en février 2020 quand un homme d'une trentaine d'années emménage dans l'appartement au dessus de chez Laurence. Chez elle, l'air devient irrespirable. "Vomissements, maux de tête, crise d'asthme, je n'ai plus de vie" explique cette quinquagénaire qui n'a jamais fumé de sa vie. C'est un ami qui identifie l'odeur qui envahit son appartement. Une odeur de fumée de cannabis, qui provient de l'appartement du dessus. Elle a remarqué aussi de nombreuses allées et venues chez son voisin. Laurence alerte alors les autres propriétaires de l'immeuble, le syndic, la police nationale, la police municipale, écrit au préfet, au maire, au Ministre de l'Intérieur, au Garde des Sceaux et même récemment au Président de la République.

Je me bats toujours parce que je veux croire qu'il y a une justice - Laurence

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ecoutez le témoignage de Laurence au micro de Christine Wurtz.

Car si son voisin a été interpellé le 7 juillet 2020, il est ressorti le lendemain, avec une convocation pour une comparution en reconnaissance préalable de culpabilité, la fameuse procédure de plaider-coupable. L'homme a reconnu les faits, la police a saisi trois kilos d'herbe de cannabis chez lui et tout le matériel du trafiquant, mais il habite toujours l'immeuble. Le 25 juillet, il a même agressé et menacé Laurence. Au commissariat, elle n'a pu déposer qu'une main courante. Le brigadier qui l'a reçue a refusé de prendre sa plainte. Depuis, elle vit presque recluse chez elle. Dans le stress et la peur de croiser son voisin. 

Démunie, impuissante, Laurence espère maintenant une sanction de la justice. "Si c'est illégal, et bien il faut agir par rapport à cela" explique cette rouennaise, qui voudrait bien retrouver une vie normale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess