Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Saintes, la protection judiciaire de la jeunesse organise des stages de citoyenneté pour mineurs primo-délinquants

-
Par , France Bleu La Rochelle

Une dizaine de jeunes mineurs, qui ont commis de petits délits ou infractions, viennent de suivre un stage de citoyenneté organisé à Saintes par la PJJ, la protection judiciaire de la jeunesse, pour apprendre à mieux cerner le"vivre ensemble".

Les jeunes mineurs échappent à une sanction devant le tribunal.
Les jeunes mineurs échappent à une sanction devant le tribunal. © Radio France - Catherine Berchadsky

Trois jours de stage autour de la  citoyenneté, pour éviter une sanction plus lourde devant le tribunal. Une dizaine de jeunes mineurs viennent de suivre, cette semaine, un stage organisé à Saintes par la PJJ, la protection judiciaire de la jeunesse. Ils ont commis des vols, des intrusions par effraction ou autres dégradations de biens publics, et ce sont tous des primo-délinquants, leur premier passage en justice. Le juge, pour leur éviter une sanction plus lourde, leur a proposé un stage pour apprendre le "vivre ensemble".

Éduquer plutôt que sanctionner

Ces stages de citoyenneté s'inscrivent directement dans l'esprit de l'ordonnance de 1945, relative à l'enfance délinquante et qui préconise de privilégier l'aspect éducatif plutôt que répressif. Pour le procureur de Saintes, Nicolas Septe, c'est une chance qui est donnée à ces jeunes : "une chance qui leur est offerte , à eux de la saisir  et d'en comprendre l'intérêt."

Le stage de citoyenneté est le premier échelon des sanctions devant la justice, explique Françoise Tillard éducatrice à la PJJ. Elle intervient avant ou après la mesure de réparation, comme une lettre d'excuses. Ensuite, il y a différentes mesures pénales comme la liberté surveillée ou même le sursis mise à l'épreuve, en fonction de la gravité des délits. Ces stages visent à les aider à réfléchir, à comprendre leurs délits et ce que signifie la notion de citoyenneté, pour les aider à avancer.

De jeunes mineurs reçus par le procureur de la République Nicolas Septe.
De jeunes mineurs reçus par le procureur de la République Nicolas Septe. - Laurent Cherchi

Le stage de citoyenneté a été l'occasion pour ces jeunes, dans le cadre d'un partenariat avec France Bleu La Rochelle, de les confronter à des élus ou des représentants du monde associatif pour mieux cerner les règles du "vivre ensemble". L'espace d'une journée, les jeunes stagiaires ont ainsi pu tour à tour se mettre dans la peau d'un interviewer, et tout en posant des questions, appréhender les règles de politesse, les gestes citoyens, et autres notions de respect et de tolérance. _"Que pensez-vous de la citoyenneté ?_" demande par exemple un jeune garçon à Philippe Harmegnies,  le maire de Courcelles, près de St-Jean-d'Angély. La réponse sonne comme une évidence "c'est quelque chose de fondamental dans notre société, c'est être utile, servir les autres, respecter, avoir des valeurs qui nous permettent de bien vivre ensemble."

Les mineurs avec les éducateurs de la PJJ , en partenariat avec France Bleu La Rochelle
Les mineurs avec les éducateurs de la PJJ , en partenariat avec France Bleu La Rochelle - Laurent Cherchi

"Pensez vous qu'on peut redevenir de bons citoyens ?"

Ces stages de citoyenneté sont organisés deux fois par an sur le ressort du tribunal de Saintes par la protection judiciaire de la jeunesse, qui a accueilli l' an passé 37 jeunes mineurs  du sud Charente-Maritime. Il s'agit  à 80% de garçons. C'est le procureur de la République qui requiert auprès du juge, ces stages, quand il pense qu'il n' y a pas lieu de sanctionner plus lourdement. Cette semaine Nicolas Septe, le procureur de la République de Saintes, a même reçu dans le cadre de ce stage de citoyenneté une dizaine de jeunes mineurs avec lesquels il a échangé longuement. 

"Pensez vous qu'on peut redevenir de bons citoyens ? ", interroge l'un des garçons. "On peut toujours changer, si on paye sa dette, après on considère (la justice) qu'on peut l'oublier" répond le procureur. Et les chiffres sont là pour en attester, puisque 90% des jeunes qui effectuent ces stages de citoyenneté, ne reviennent jamais.

Reportage stage de citoyenneté à Saintes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu