Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dans les Pyrénées-Orientales, un employé d'une école maternelle mis en examen pour agressions sexuelles sur des enfants

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

C'est le choc dans les Albères, dans la commune de Sorède (Pyrénées-Orientales) près d'Argelès-sur-mer. Un auxiliaire de vie scolaire, employé au sein de l'école maternelle est soupçonné d'agressions sexuelles sur de très jeunes élèves.Quinze plaintes ont été déposées par des parents.

L'école maternelle de Sorède
L'école maternelle de Sorède © Radio France - Audrey Deschamps

Sorède, France

L'année scolaire se termine dans la douleur au sein de l'école maternelle de Sorède (Pyrénées-Orientales). On apprend ce jeudi qu'un auxiliaire de vie scolaire, employé dans cet établissement a été mis en examen.  Il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement plusieurs très jeunes élèves au sein même de l'école. Quinze plaintes ont été déposées par des parents d'élèves. 

Il travaillait notamment à la cantine

L'homme soupçonné est un habitant de Sorède âgé d'une cinquantaine d'années, un ancien artisan reconverti dans l'éducation. Depuis janvier, il travaillait dans l'école en temps qu'auxiliaire de vie scolaire. Il était en charge d'accompagner une fillette de grande section en situation de handicap. L'auxiliaire travaillait aussi le midi dans la cantine scolaire, et c'est dans ces conditions, pendant le temps péri-scolaire, qu'il aurait eu des gestes déplacés, commis des attouchements sur des enfants âgés de 3 à 5 ans. Ce sont des parents qui ont alerté les autorités.

Les faits les plus anciens remonteraient à février dernier. Après sa garde à vue, cet homme, qui reste présumé innocent, a été laissé libre sous contrôle judiciaire mais avec interdiction de séjourner dans les Pyrénées-Orientales. Il a été suspendu de ses fonctions.

Les parents très remontés

Les parents ne cachent pas leur colère. Ils accusent l'école et les autorités de leur avoir caché la situation, alors que des faits de violences avaient été constatés dés le mois de mars. Une plainte contre x va être déposée par plusieurs familles pour tenter de comprendre comment cette affaire a pu rester sous silence pendant plusieurs mois. Certains parents envisagent de ne plus scolariser leurs enfants au sein de l'école maternelle de Sorède.