Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Talence, la salle la Médoquine ferme ses portes

vendredi 29 juin 2018 à 19:41 Par Marc Podevin, France Bleu Gironde

Alors que la salle des fêtes du Grand Parc rouvre, à Bordeaux, la Médoquine, à Talence, ferme. Le tout dernier concert dans cette salle, inaugurée à la fin des années 80, a lieu ce samedi 30 juin. La structure va être détruite. Le terrain libéré accueillera un ensemble immobilier.

La Médoquine, à Talence, aurait dû fêter son trentième anniversaire en 2019
La Médoquine, à Talence, aurait dû fêter son trentième anniversaire en 2019 © Radio France - Marc Podevin

Talence, France

Clap de fin pour la Médoquine, à Talence. Les élèves de l'école municipale de musique et de danse seront les derniers à se produire sur la scène de la salle. La structure était vieillissante. La réhabiliter aurait coûté trop cher. Entre 5 et 10 millions, d'après les estimations de la mairie. 

Avec cette fermeture, c'est une page qui se tourne dans le quartier. Anne Lassalle, patronne d'un salon de coiffure proche de la Médoquine, se fait ainsi nostalgique. "Il y a quelques années, j'avais emmené ma fille voir la chanteuse Jennifer", se souvient-t-elle. "La salle n'était pas très grande, mais elle n'en était pas moins agréable. On pouvait y aller assez facilement."

Début de la destruction de la Médoquine cet automne

La Médoquine disparaîtra bientôt du quartier. Elle sera remplacée par un ensemble immobilier de 200 logements. "C'est agréable", note Anne Lassalle. "Ça va amener une nouvelle clientèle, de nouvelles personnes. Le quartier va vivre différemment."

Le Maire insiste sur un point: le projet immobilier ne s'est pas fait sans les habitants. "Le cahier des charges a été établi en relation avec les riverains du quartier, de manière à pouvoir _créer un nouveau lieu de vie sans déséquilibrer celle du quartier_", indique Emmanuel Sallabery. Les bulldozers, eux, devraient arriver à l'automne. L'argent des promoteurs immobiliers servira à financer un nouvel équipement culturel en centre ville, plus modeste que la Médoquine. Il accueillera l'ensemble des activités théâtrales et musicales de Talence.