Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rejets de la laiterie de Theix dans l'Auzon : l'entreprise réagit

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Depuis 30 ans, la laiterie de Theix rejette de façon épisodique un produit nocif dans le cours d'eau voisin. En cause : un réseau d'évacuation des eaux pluviales défectueux. L'état somme l'entreprise puydômoise de faire des travaux.

Le cours d'eau pouvait devenir blanc en fonction des rejets de l'usine.
Le cours d'eau pouvait devenir blanc en fonction des rejets de l'usine. - Vincent Grangeon

Theix, Saint-Gènes-Champanelle, France

"J'habite ici pour être dans un écrin de verdure, dans un espace naturel protégé. Je n'ai pas envie d'habiter à côté de l'égout de la laiterie de Theix" s'insurge Vincent Grangeon, voisin du cours d'eau de l'Auzon. Cet habitant a constitué le collectif "Auzon l'Artière Propre", à l'origine d'une plainte en septembre contre l'usine. Il dénonce des odeurs nauséabondes, de la mousse et un cours d'eau blanchit, photos à l'appui. Une pétition en ligne a recueilli plus de 650 signatures.

Le reportage sur place

Ca fait plus de 30 ans que le problème existe. Des archives de l'INA témoignent que ce problème existe depuis 1987, date à laquelle des associations dénonçaient déjà une entreprise polluante. De façon épisodique, plusieurs rejets de pollution ont été constatés, mais depuis cet automne ils se sont fait de plus en plus nombreux. L'état s'est donc saisi de l'affaire et a mis en demeure l'entreprise afin qu'elle réalise les travaux nécessaires. 

Nous découvrons les fuites au fur et à mesure et régissons dès qu'il y en a une" Pierre Lasgouttes, directeur de la laiterie.

En cause : le réseau d'évacuation des eaux pluviales serait défectueux. Arrivé en 2015, le directeur de l'entreprise, Pierre Lasgouttes se défend de toute mauvaise foi : "Il n'existe aucun plan de ce réseau construit par l'ancienne direction. Nous découvrons les fuites au fur et à mesure et régissons dès qu'il y en a une". Jusqu'à présent, elles étaient traitées au cas par cas. Désormais, la laiterie a investi 1 million d'euros pour réparer l'intégralité du réseau défectueux. Mais avant cela, il faut le connaître. Construit par la famille Toury, propriétaire de l'usine dans les années 1970 et jusqu'en 2007 la nouvelle direction de l'usine regrette qu'il n'y ai aucune trace d'un éventuel conducteur de travaux, ni aucun plan a sa disposition.

Avant les travaux, les rejets provoquaient cette épaisse mousse marron.  - Aucun(e)
Avant les travaux, les rejets provoquaient cette épaisse mousse marron. - Vincent Grangeon

Après analyse, la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) conclut que le produit rejeté, le lactosérum, n'est pas toxique mais bien nocif pour la biodiversité. Ce sous-produit laitier colmate le fond du ruisseau et supprime l'oxygène dont ont besoin les poissons. Les techniciens de Clermont-Métropole ont relié un tuyau déviant les pollutions vers une station d'épuration appartenant à l'usine quelques mètres plus bas. Une solution provisoire. L'entreprise va sonder et réparer l'intégralité du réseau d'évacuation d'eaux pluviales. Des prélèvements sont effectués deux fois par jour. Pour l'instant, la DDPP ne constate plus de pollution. Elle se donne encore un mois avant de conclure définitivement que la cause de ces rejets réside bien dans ce réseau.