Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Téléthon 2018

À Vivonne, les détenus de la prison participent au Téléthon

lundi 3 décembre 2018 à 5:21 Par Fanny Bouvard, France Bleu Poitou

La collecte de dons pour le Téléthon a déjà commencé avant même l'émission télévisée des 7 et 8 décembre. Le centre pénitentiaire de Vivonne participe toute la semaine et est même devenu partenaire de l'AFM cette année.

L'entrée du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.
L'entrée du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne. © Radio France - Fanny Bouvard

Vivonne, France

Le Téléthon a lieu partout en France, même derrière les murs de la prison de Vivonne. Toute cette semaine, des défis sportifs vont être organisés pour les détenus avec le label de l'Association Française pour les myopathies (AFM). 

Un Téléthon en prison, mais des défis comme partout ailleurs

Le principe est le même qu'à l'extérieur. Tout le monde peut participer aux activités sportives moyennant un don. À Vivonne, il est purement symbolique, peu importe le montant. Une demi-douzaine d'ateliers est proposée cette semaine dans le gymnase et sur le terrain de sport de la prison. 

"Cross-fit, tournoi de tennis de table, danse... énumère Karine Lagier, la directrice du centre pénitentiaire. On propose de tout, pour les détenus des différents quartiers de la prison et aussi bien les femmes que les hommes". Elle même prendra part à la finale du tournoi de tennis de table, vendredi.

Karine Lagier, la directrice du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, dans son bureau. - Radio France
Karine Lagier, la directrice du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, dans son bureau. © Radio France - Fanny Bouvard

Dans les couloirs entre les cellules, on aperçoit des affiches de l'AFM avec le logo du Téléthon. L'association va aussi se déplacer dès ce lundi pour parler des maladies génétiques orphelines. "Avec cette conférence, les bénévoles vont pouvoir sensibiliser les détenus et montrer ce qu'il se passe après le Téléthon", ajoute la directrice. 

Des détenus habitués à faire des dons

À Vivonne, les personnes en détention font souvent preuve de générosité et ce très spontanément. Avant même ce partenariat, des animateurs sportifs de la prison organisaient des défis pour le Téléthon depuis la création de l'établissement.  L'an dernier, une soixantaine de détenus ont fait des dons pour une cagnotte finale de 825 euros.  

"367 euros ont été récoltés il y a quelques semaines pour les sinistrés de l'Aude", Karine Lagier

Mais ça n'est pas la seule cause qui mobilise. "Dès qu'il y a des événements marquants et des appels à la solidarité nationale, certains détenus se cotisent et nous demandent de mettre en place une cagnotte. Ensuite, nous reversons les dons à de grandes associations reconnues". Karine Lagier y voit un geste fort. "C'est pour eux une façon de marquer qu'ils font toujours partie de la société, qu'ils sont solidaires et ils prouvent à leurs proches qu'ils sont capables d'aider les autres malgré leur situation difficile".

Pour ce Téléthon, la directrice estime que plus de 150 prisonniers (sur 717) vont prendre part aux activités et elle espère que le chèque pourra être remis à l'AFM en main propre par un détenu au cours d'une permission de sortie.

Si vous aussi, vous voulez faire un don pour le Téléthon, c'est ici