Faits divers – Justice

Abandon d'animaux : un été catastrophique en Gironde

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde lundi 1 août 2016 à 19:31

L'association bordelaise Vénus croule sous les appels depuis le mois de Juin
L'association bordelaise Vénus croule sous les appels depuis le mois de Juin - Vénus

Depuis le début de l'été, les associations de défense des animaux comme Vénus, créée à Bordeaux en 2007, enregistrent une explosion du nombre d'abandons.

Le portable de Laurent Blanchard-Talou n'a jamais autant sonné que cet été. Ce Bordelais, engagé depuis presque 10 ans maintenant en faveur de la cause animale à Bordeaux, par le biais de l'assocIation Vénous, soutenue par la Fondation Bardot se dit d'ailleurs scandalisé.

Si nous devions accepter tous les animaux pour lesquels on nous appelle, on en serait actuellement à une vingtaine par jour, c'est totalement inconcevable!

Pas assez de stérilisation ni de répression

Parmi les raisons qu'il avance, l'irresponsabilité des propriétaires d'animaux, qui bien souvent n'imaginent pas le coût d'un animal domestique. Par ailleurs, beaucoup de propriétaires ne prennent pas le soin de stériliser leurs animaux, notamment les chats, qui prolifèrent ensuite très rapidement. Et puis le responsable en colère dénonce aussi une législation bien trop laxiste à ses yeux. Actuellement, le délit de maltraitance sur animal est passible d'une amende maximale de 750 euros, mais elle n'est quasiment jamais prononcée.

Il y a 2 ans en Gironde, un chasseur qui ne donnait presque pas à manger à ses chiens à écopper de 10 euros d'amende par animal !

"Il faut absolument des amendes beaucoup plus fortes!"

Pour contacter l'association ou devenir famille d'accueil pour un animal : associationvenus.fr