Faits divers – Justice

Abattoirs AIM : dernière audience ?

France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 30 mars 2015 à 18:21

Une soixantaine de salariés d'AIM devant le tribunal de commerce de Coutances qui examine le sort des abattoirs
Une soixantaine de salariés d'AIM devant le tribunal de commerce de Coutances qui examine le sort des abattoirs © Julien Pasqualini - Radio France

Nouvelle, et sans doute dernière audience ce mardi pour les abattoirs AIM devant le tribunal de commerce de Coutances. le tribunal doit se prononcer sur l'avenir du site manchois et également du site breton d'Antrain.

Le tribunal de commerce de Coutances doit se prononcer ce mardi sur l'avenir des sites normands et bretons des abattoirs AIM.

Dans la Manche, un seul projet de reprise est sur la table, celui d'une société détenue majoritairement par les salariés. le dossier a été déposé au tribunal ce lundi. L'activité a repris. Après une journée de désarroi vendredi, l'espoir est revenu avec l'engagement de l'Etat ce week-end

À LIRE AUSSI ►► Nouveau report pour l'avenir des abattoirs AIM : désarroi et colère des salariés

Les salariés seront de nouveau mobilisés ce mardi matin devant le tribunal de commerce de Coutances. Audience prévue à 9h avec peut-être une décision dès ce mardi après-midi. 

Suivez l'essentiel de la journée sur

Garantie de l'État

L'État  a apporté une garantie après 48 h de négociations tendues avec les collectivités locales et les salariés. Des salariés à bout alors que vendredi, l'audience au tribunal a été reportée pour la cinquième fois, faute de feu vert de l'Etat. Il est donc arrivé comme une bouée de sauvetage, permettant de boucler le plan de financement, 11 millions d'euros, le département et la région ont aussi mis la main à la poche.

"On ne comprendrait pas que ça ne marche pas"

C'est maintenant au tribunal de décider si le projet est viable. Dans ce cas, il y aura quand même des licenciements, la moitié du personnel. Le projet prévoir de garder 206 des 357 salariés du site manchois. Et il faudra aussi reconquérir les clients. Le personnel a repris le travail ce lundi en début d'après-midi : 300 porcs abattus, un signe fort estiment les syndicats qui espèrent que l'activité redémarre pour de bon. "On aura tout fait " souligne Johnny Poisnel de la CFDT, en ajoutant "On ne comprendrait pas que ça ne marche pas. "

 A LIRE AUSSI :

Abattoirs AIM : la justice laisse une chance au projet de coopérative FRISE INTERACTIVE | Abattoirs AIM : l'audience de la dernière chance ? Abattoirs AIM : les salariés veulent reprendre le site de Sainte-Cécile

Partager sur :