Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Abou Ismaïl", 13 ans et plus jeune mis en examen pour projet d'attentat

mercredi 8 novembre 2017 à 18:49 Par Sylvie Charbonnier, France Bleu Paris et France Bleu

A 13 ans, il est le plus jeune mis en examen pour projet d'attentat. En juin dernier, le jeune de Vitry-sur-Seine, dans le Val de Marne, se préparait à commettre une attaque au couteau, quand il a été interpellé, in extremis, par les policiers. Il était en contact avec le Suisse arrêté mardi.

La radicalisation sur Internet
La radicalisation sur Internet © Maxppp - Sylvie Charbonnier

Vitry-sur-Seine, France

Il a 13 ans, à peine, et il est le plus jeune mis en examen pour un projet d'attentat. Le jeune de Vitry-sur-Seine, dans le Val de Marne, venait de prêter allégeance à Daech, quand, dans la nuit du 20 au 21 juin dernier, il a été interpellé par les policiers de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure. Il se trouvait alors, non loin de son domicile, armé d'un couteau. Il venait de diffuser un message sur Telegram, évoquant son projet de tuer au couteau, toute personne qu'il croiserait sur son chemin.

D'après les informations trouvées dans son téléphone, le garçon était en contact avec plusieurs islamistes, dont un suisse de 27 ans, arrêté, mardi dernier, en France, lors du coup de filet antiterroriste. L'adolescent passait beaucoup de temps, sur les réseaux sociaux et il avait posté une photo de lui, prêtant son allégeance à Abu Bakr Al-Baghdadi, chef autoproclamé du groupe Etat Islamique.

Incarcéré dans un établissement pour mineurs, il est donc devenu le plus jeune mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes criminels. Il rappelle cette quinzaine d'adolescents arrêtés en 2016, eux aussi en contact avec des djihadistes, comme Rachid Kassim, et dont certains ont été condamnés à des peines de six à dix-huit mois d'emprisonnement ferme.