Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abus sexuels dans le patinage : à Mulhouse, le passé d'un bénévole inquiète les parents

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

A Mulhouse, le livre de Sarah Abitbol ravive les inquiétudes des parents des jeunes licenciés de l'ASPA, le club de patinage artistique. Un ancien champion fréquente ponctuellement le club. Or il a dû renoncer à ses activités de coach aux USA après avoir filmé une adolescente sous sa douche.

Des dizaines d'enfants pratiquent le patin à glace à Mulhouse
Des dizaines d'enfants pratiquent le patin à glace à Mulhouse © Maxppp - Nicolas Kovarik

Le parquet de Paris a ouvert ce mardi 4 février 2020 une enquête pour "viols et agressions sexuelles sur mineurs", après les accusations de Sarah Abitbol contre son ex-entraîneur, Gilles Beyer, dans son livre-témoignage, "Un si long silence".

Le président de la Fédération française des sports de glace (la FFSG), Didier Gailhaguet, doit s'exprimer ce mercredi sur ce long silence de son institution. La ministre des sports, Roxana Maracineanu, lui demande de démissionner. 

Par ailleurs, "le ministère ouvre des enquêtes et va contrôler toutes les associations, tous les éducateurs qui ont été mis en cause dans les médias" a déclaré Roxana Maracineanu ce mardi sur France Info.

Une ancienne affaire de pédophilie inquiète les familles alsaciennes

A Mulhouse, le livre de l'ancienne championne de patinage ravive les craintes des parents des jeunes licenciés de l'ASPA, association sportive de patinage artistique

Un ancien patineur de haut-niveau, qui représentait la France dans des compétitions importantes dans les années 90, fréquente ponctuellement le club mulhousien. Après des poursuites pour détention d'images pédopornographique aux USA, l'ancien champion a dû stopper sa carrière de coach en 2011. Il avait notamment filmé en cachette une adolescente, âgée de 12 ans, alors qu'elle prenait une douche.   

Une enquête a été ouverte pour protéger les enfants

Aujourd'hui, cet ancien champion prodigue volontiers ses conseils à l'encadrement du club mulhousien, ce qui inquiète les parents. Il a par exemple aidé les animateurs du club à préparer le gala de fin de saison l'an dernier.

Averties des poursuites engagées contre cet homme il y a dix ans aux États-Unis, certaines familles mulhousiennes ont choisi de quitter l'ASPA et d'inscrire leurs enfants à Colmar, dans un autre club de patinage artistique, le CEPARC. 

Marie Diamoneka-Lebeault, membre du comité directeur du CEPARC, a eu l'occasion de rencontrer ces familles. Officier d'arbitrage, juge de patinage artistique, membre du comité de la Ligue Grand Est des sports de glace, elle a décidé d'adresser un signalement au procureur du Tribunal de grande instance de Mulhouse, l'été dernier. Une enquête a été ouverte.  

L'ASPA, qui s'est séparée récemment d'un entraîneur, traverse une période de turbulences. Son équipe de direction se déchire. La composition du conseil d'administration de l'association est contestée par certains de ses membres devant le tribunal d'instance.

Longtemps présidente de l'ASPA, Evelyne Stoessel assure que l'ancien champion, présent parfois dans les gradins de la patinoire, n'a exercé aucune activité, rémunérée ou bénévole, pour l'association. Contactée par France Bleu Alsace, la mairie de Mulhouse, qui travaille régulièrement avec l'ASPA, a indiqué qu'elle ne souhaitait pas prendre position dans cette affaire délicate.

Les vestiaires mixtes dans les patinoires favorisent les abus, assure Marie Diamoneka-Lebault

Les fédérations sportives doivent briser le tabou sur les abus sexuels, affirme Marie Diamoneka-Lebault

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu