Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident à Chambourg-sur-Indre : des circonstances encore floues

-
Par , France Bleu Touraine
Chambourg-sur-Indre, France

Après l'accident de Chambourg-sur-Indre, qui a tué un jeune homme de 20 ans percuté par un TER sur un passage à niveau, les circonstances du drame restent très floues. Les enquêteurs se demandent ce que faisait ce véhicule sur cette voie ferrée. Ce que l'on sait à ce jour.

Les enquêteurs ne savent pas pourquoi ce jeune homme stationnait sur la voie.
Les enquêteurs ne savent pas pourquoi ce jeune homme stationnait sur la voie. © Maxppp - Sébastien Jarry

Si vous avez suivi l'actualité de la Touraine ces derniers jours, vous n'avez pas pu passer à coté de ce violent accident vendredi soir à Chambourg-sur-Indre près de Loches. Un jeune homme de 20 ans a perdu la vie après avoir été percuté sur le passage à niveau, situé au lieu-dit l'Éperon, par un TER qui desservait Loches en provenance de Tours.

L'accident a eu lieu sur un passage à niveau qui n'a pas de barrière. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. 

Pourquoi le véhicule était-il à l'arrêt sur la voie ? 

La principale interrogation des enquêteurs, c'est de savoir pourquoi ce jeune homme stationnait au beau milieu de ce passage à niveau.

Un passage à niveau qui n'avait pas de barrière protectrice. Et pour cause : la voie est située dans un chemin privé. En la traversant, on atteint une seule habitation : l'ancienne maison du garde-barrière. C'est dans cette maison que se rendait le jeune homme pour y retrouver des connaissances.

Mais alors pourquoi stationner sur ce passage, alors qu'il était attendu au bout du chemin ?  La question reste pour l'instant sans réponse.

Une voie située près d'une D943 bruyante 

Les enquêteurs savent juste que le jeune homme a vu arriver le TER et qu'il a tenté de redémarrer sa voiture. Trop tard. Peut-être ne l'avait- il pas entendu assez tôt : ce chemin de fer fait face à la D943, une route passante qui résonne beaucoup.

Le trafic SNCF a repris ce samedi 

Le jeune homme était connu par la gendarmerie, "par forcément en mal" nous dit-on. Il habitait Loches sur le camp des gens du voyage.

L'accident a interrompu le trafic des trains toutes la nuit de vendredi à samedi. Un trafic qui a repris ce samedi aux alentours de 13 h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess