Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident à Gênes : "le pont d'Aquitaine n'inspire pas d'inquiétude", dit la DIRA

-
Par , France Bleu Gironde

Un viaduc s'est effondré ce mardi à Gênes, dans le Nord de l'Italie, faisant plusieurs dizaines de morts. Le viaduc Morandi avait été construit en 1967, comme le pont d'Aquitaine, à Bordeaux. Pour autant, la Direction interdépartementale des routes assure qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir.

Le pont d'Aquitaine s'élève, au plus haut, à 58 mètres au dessus de la Garonne.
Le pont d'Aquitaine s'élève, au plus haut, à 58 mètres au dessus de la Garonne. © Radio France

Bordeaux, France

Au vu des images terribles d'un pylône du viaduc Morandi à Gênes, se désintégrant, et de celles de l'effondrement du pont, beaucoup de Girondins ont dû se poser, ce mardi, la question de la sécurité du Pont d'Aquitaine.  

Parce que la coïncidence fait que les deux ouvrages ont été inaugurés en 1967, après cinq ans de travaux pour le pont d’Aquitaine. Et depuis, il est contrôlé très régulièrement, selon la Direction interdépartementale des routes Atlantique (DIRA). 

Contrôle exhaustif tous les six ans, contrôles ponctuels ensuite

"Tous les ouvrages, dont les ponts, bénéficient d'un contrôle exhaustif tous les six ans, explique Didier Caudoux, directeur adjoint en charge de l'exploitation. En ce qui concerne le pont d’Aquitaine, ce contrôle remonte à 2016. Ces contrôles sont vraiment exhaustifs, ils permettent de vérifier l'intégralité de la structure du pont". Après chaque inspection, les ponts se voient attribuer une cote, les classant selon le besoin, ou non de faire des travaux. "Au niveau du pont d'Aquitaine, sa structure est en bon état, et de l'entretien spécialisé est nécessaire, pour le préserver dans le temps," poursuit Didier Caudoux. 

Les élus fêtent les 50 ans du Pont d'Aquitaine, en septembre 2017. - Maxppp
Les élus fêtent les 50 ans du Pont d'Aquitaine, en septembre 2017. © Maxppp - Maxppp

Dans les années 1970, une de ces inspections avaient permis de constater que des fils avaient été rompus au niveau des câbles de suspension du pont. Ils avaient ensuite été surveillés, et, leur nombre augmentant, les câbles porteurs avaient été changés en 2000. 

En France, des normes "parmi les plus rigoureuses qui soient"

Cette inspection détaillée permet ensuite de programmer des opérations de réparation, ou de remplacement d’éléments, lorsqu'ils ont atteint une certaine durée d'utilisation. Entre ces inspections, de l'entretien courant est réalisé, pour éviter une usure prématurée. Ce qui explique d'ailleurs les fermetures régulières du Pont d’Aquitaine à la circulation. 

A Gênes, plusieurs témoignages évoquent un orage violent qui aurait frappé le pont. Si cette hypothèse ne semble pas expliquer à elle seule l'accident, la DIRA précise que les ponts sont particulièrement vérifiées, en cas de séisme notamment. Et que les normes de vérification des ponts sont extrêmement strictes en France, "parmi les plus rigoureuses qui soient". Elles avaient été renforcées après l'effondrement du pont Wilson, à Tours en 1978.

Choix de la station

France Bleu