Faits divers – Justice

Accident d'Ahuillé : la piste du malaise se confirme

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne mardi 13 décembre 2016 à 18:17

La gendarmerie est chargée de l'enquête (Illustration)
La gendarmerie est chargée de l'enquête (Illustration) © Radio France

Une autopsie sur le corps du conducteur, à l'origine de la collision, a été réalisée ce mardi après-midi. L'enquête de gendarmerie se poursuit pour préciser les circonstances de l'accident.

Un malaise, c'est donc l'hypothèse la plus probable selon les gendarmes. Un malaise du conducteur de la Mercedes juste avant d'arriver dans le village, l'automobiliste appuyant alors involontairement et fortement sur la pédale d'accélération. D'ailleurs, des témoins ont entendu un bruit de moteur en sur-régime, d'autres ont vu le véhicule d'abord rouler à une allure normale puis de plus en plus vite, tout cela quelques secondes avant l'accident.

Des analyses toxicologiques ont évidemment été effectuées. Elles sont négatives. L'automobiliste de la berline allemande n'avait ni bu ni consommé de la drogue. L'acte volontaire d'un fou, là aussi, est à exclure assurent les enquêteurs qui ont mené de nombreuses auditions ces 4 derniers jours.

La piste d'une défaillance mécanique semble également écartée. La Mercedes ne possédant ni limiteur ni régulateur de vitesse, une carence d'un système de bord provoquant une accélération incontrôlée est peu vraisemblable. Cela dit, une expertise sera prochainement réalisée.

Samedi dernier, vers 11, dans le centre d'Ahuillé, deux véhicules se sont percutés de plein fouet. Les deux conducteurs et un passager ont trouvé la mort, le plus grave accident de la route en Mayenne depuis 10 ans. 21 personnes ont perdu la vie sur les routes du département cette année soit 2 de plus que l'an dernier à la même période.