Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident d'Avenay-Val-d'Or : une technologie de pointe au service de l'enquête

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Tous les moyens techniques et humains sont mis en œuvre précisait le procureur quelques heures après l'accident qui a fait quatre morts sur le passage à niveau d'Avenay-Val-d'Or. Quatre-vingts gendarmes ont été dépêchés sur place, appuyés par les équipes de l'institut de recherche criminelle.

Le passage à niveau d'Avenay-Val-d'Or
Le passage à niveau d'Avenay-Val-d'Or © Radio France - Raphaël Cann

Avenay-Val-d'Or, France

L'IRCGN, l'institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale est basé à Pontoise. Une unité multidisciplinaire qui comporte dans ses rangs des experts rodés, notamment, aux dernières technologies numériques. Lundi 15 juillet, à Avenay-Val-d'Or, ces gendarmes experts ont numérisé en 3D la scène de l'accident. A l'aide d'un drone, de scanner laser, le passage à niveau a été entièrement modélisé.  Les enquêteurs pourront ainsi à l'aide d'un casque de réalité virtuelle, voir le passage à niveau comme s'ils y étaient, prendre toutes les mesures utiles pour comprendre les circonstances de l'accident qui a fait quatre morts, une assistante maternelle et trois enfants

Une technologie déjà utilisée pour les accidents de Puisseguin en octobre 2015 et Millas en décembre 2017. Une technologie au service de l'enquête qui a été ouverte lundi par le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette pour homicides involontaires contre X.

Le passage à niveau reste fermé au lendemain de l'accident - Radio France
Le passage à niveau reste fermé au lendemain de l'accident © Radio France - Raphaël Cann

Au lendemain du drame, le passage à niveau reste fermé à la circulation. Sur place, une dizaine d'agents SNCF inspectent les lieux et les installations. La barrière abîmée a été retirée. Les débris de l'accident retirés après la première visite d'un expert dès lundi soir. Des fleurs, un nounours en peluche ont été déposés sur les lieux de l'accident qui a fait quatre morts : une assistante maternelle de 37 ans, sa fille de dix ans et deux enfants qu'elle gardait, d'un et trois ans.

Hommage sur le site de l' accident - Radio France
Hommage sur le site de l' accident © Radio France - Raphaël Cann