Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident d'ULM mortel dans le Loiret : "il a perdu le contrôle, il s'est crashé à la verticale"

Un homme de 72 ans est mort ce dimanche après-midi dans le crash de son ULM à la Selle-en-Hermoy, dans le Loiret. Originaire de l'Yonne, il venait rendre visite à un ami qui a tout vu : le pilote a perdu le contrôle de son appareil "pour une raison inexpliquée et s'est écrasé dans un champ.

Camion de pompiers
Camion de pompiers © Radio France - Aurélie Lagain

La Selle-en-Hermoy, France

Un homme de 72 ans est mort dimanche dans la chute de son ULM au milieu d'un champ à la Selle-en-Hermoy, près de Courtenay (Loiret). L'accident s'est produit vers 15H30. Le pilote a perdu le contrôle de l'engin pour une raison inexpliquée. 

Une raison inexpliquée

La brigade de gendarmerie du transport aérien d'Athis-Mons, compétente dans ce domaine, a ouvert une enquête, comme le veut la procédure en pareil cas d'accident. Les conditions étaient bonnes. Le pilote était seul à bord Malgré une tentative de réanimation cardiaque par les pompiers, il est décédé sur place.

IL s'est crashé à la verticale" (un témoin)

La victime, originaire de Pont-sur-Yonne (Yonne), venait rendre visite à un ami à la Selle-en-Hermoy. Ce dernier, Thierry Pujolle, ancien pilote d'A380, qui possède une piste pour les ULM, a assisté à l'accident. "Je l'attendais. Il a fait des embardées, puis j'ai vu qu'il décrochait [c'est-à-dire qu'il est tombé comme une pierre]. Il s’est crashé à la verticale à 200 mètres de la piste, dans un champ. L'appareil devait alors être à 80 km/h, il n'avait aucune chance de s'en sortir".

L'ULM était en bon état

Thierry Pujolle, choqué, poursuit son récit : "l'ULM était en parfait état de marche, il faisait beau. Pour moi, il s'agit d'une erreur de pilotage : il a perdu le contrôle alors qu'il était dans l'axe de la piste pour atterrir. Après, il avait des antécédents médicaux lourds : a-t-il perdu ses moyens ? Je ne sais pas." 

Choix de la station

France Bleu