Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident de car de Montflovin : le chauffeur condamné à deux ans de prison avec sursis

mercredi 3 octobre 2018 à 18:00 Par Virginie Vandeville, France Bleu Besançon

Le conducteur du car scolaire qui s'était renversé, en février 2016 à Montflovin dans le Haut-Doubs, a été condamné ce mercredi à deux ans de prison avec sursis pour homicide et blessure involontaire par le tribunal de Besançon. L'accident avait fait deux morts et neuf blessés

L'accident d'un car scolaire à Montflovin avait causé la mort de deux adolescents, le 10 février 2016.
L'accident d'un car scolaire à Montflovin avait causé la mort de deux adolescents, le 10 février 2016. © Maxppp -

Besançon, France

Deux adolescents de 12 et 15 ans avaient été tués et neuf personnes autres blessées mercredi 10 février à Montflovin, près de Montbenoît (Doubs) dans l'accident d'un autocar scolaire. Le chauffeur du véhicule a été condamné ce mercredi 3 octobre à deux ans de prison avec sursis pour homicide et blessures involontaires. Il a écopé aussi d'une annulation de permis avec une interdiction de le repasser de six mois, par le tribunal de Besançon. Le véhicule, qui transportait 32 enfants, se rendait au collège Lucie-Aubrac dans la commune de Doubs, non loin de Pontarlier. 

Le jour du drame, sur la route enneigée entre Montbenoît et Pontarlier, le chauffeur avait perdu le contrôle à l'entrée d'un virage. Le véhicule s'était renversé ensuite dans le talus, sur le flanc. Les corps de Mathis, 12 ans et Laureen, 15 ans, avaient été retrouvés sous le bus. Neuf autres personnes dont le chauffeur ont été légèrement blessées. 

J'y pense tous les jours" - le conducteur du car scolaire

D'après les éléments de l'enquête, le chauffeur allait trop vite au vue des conditions de circulation. Le chronotachygraphe du car avait montré que le véhicule n'avait pas dépassé la  limite de 90 km/h à cet endroit. Il circulait à une vitesse comprise entre 75 et  79 km/h. 

Une responsabilité que le jeune homme, aujourd'hui âgé de 28 ans, a eu du mal à admettre : "A quoi attribuez-vous cet accident?", lui a demandé la présidente. "Cette question, je me la suis posée 1000 fois", lui rétorque le prévenu. 

A quelques minutes de la décision du tribunal, le chauffeur s'était adressé directement aux parents des victimes. "Je suis désolé de vous avoir fait du mal. Deux ans après, j'y pense tous les jours et ça va durer encore longtemps", lâchait-t-il la voix pleine de sanglots.