Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident de car de Montflovin : le chauffeur devant le tribunal

mardi 2 octobre 2018 à 15:16 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu

L'accident d'un car de ramassage scolaire avait fait deux morts et neuf blessés le 10 février 2016 à Montflovin dans le Haut-Doubs. Son conducteur doit comparaître ce mercredi 3 octobre devant le tribunal correctionnel de Besançon.

L'accident avait causé la mort de deux adolescents de 12 et 15 ans.
L'accident avait causé la mort de deux adolescents de 12 et 15 ans. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Montflovin, France

Ce  mercredi 10 février 2016, il est 7h40 sur la route entre Montbenoît et Pontarlier. La route est enneigée, à l'entrée d'un virage le car scolaire quitte la chaussée et se renverse dans le talus. Deux des 33 passagers, Mathis, 12 ans, et Laureen, 15 ans, ne survivent pas au choc. 9 autres personnes dont le chauffeur sont légèrement blessées. 

Une intense émotion dans toute la région

L'accident suscite une intense émotion dans toute la Franche Comté et au-delà. Alain Vidalies, le Secrétaire d'Etat aux Transports, se rend sur les lieux, le Président de la République François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls font part de leur solidarité sur les réseaux sociaux.  Le samedi, les obsèques de Mathis, élève de 3e au collège Lucie Aubrac de Doubs et Laureen, lycéenne en seconde au Lycée Xavier Marmier de Pontarlier,  rassemblent plus de 2000 personnes à l'abbaye de Montbenoît, les deux adolescents étaient tous deux originaires de la Longeville.  Le dimanche qui suit le drame, 1200 personnes participent à une marche blanche à Pontarlier.

Vitesse inadaptée au vu des conditions météo

Le chauffeur, âgé de 25 ans, était relativement nouveau dans le métier: il assurait ce circuit depuis deux mois à l'issue de sa formation. Sorti de l'hôpital le jour du drame, il a été placé en garde à vue, puis mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Les contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants se sont révélés négatifs. Le chronotachygraphe du car a montré que le véhicule n'avait pas dépassé la  limite de 90 km/h à cet endroit, il circulait à une vitesse comprise entre 75 et  79 km/h.. Mais l'enquête a établi que le chauffeur allait trop vite au vu des conditions de circulation. Les conditions météo étaient mauvaise, la route, bien que traitée vers 5h du matin, était couverte d'une fine pellicule de neige. 

Ce mercredi 3 octobre, le chauffeur doit donc comparaître devant le tribunal correctionnel de Besançon pour répondre de la mort des deux adolescents. Il est poursuivi pour homicide involontaire et violation délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence, et pour blessures involontaires. De nombreuses victimes se sont portées parties civiles et attendent de ce procès des explications sur les raisons du drame.