Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident de chasse dans les Landes : une balle finit dans le volet d'une maison

-
Par , France Bleu Gascogne

Une balle perdue est venue perforer l'un des volets d'une maison de Saint-Cricq-Villeneuve, dimanche, alors qu'une battue aux sangliers se déroulait près de là. L'occupant de cette maison a décidé de porter plainte.

Une battue était organisée ce dimanche à Saint-Cricq-Villeneuve - Image d'illustration
Une battue était organisée ce dimanche à Saint-Cricq-Villeneuve - Image d'illustration © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Un habitant de Saint-Cricq-Villeneuve (Landes) a décidé de porter plainte après avoir découvert qu'un balle a touché sa maison et perforé le volet roulant d'une chambre, dimanche. Il n'y a pas de blessés. L'incident s'est produit alors qu'une battue aux sangliers se déroulait près de là. Contactée, la gendarmerie a confirmé qu'une enquête était en cours. 

Précisant ne pas en vouloir aux chasseurs, l'occupant de la maison, Loïc, père de famille, demande à ce que des "précautions" soient prises pour qu'un tel incident ne se reproduise plus. Il a accepté de répondre aux questions de France Bleu Gascogne. 

-          France Bleu Gascogne : quand avez-vous découvert que votre maison avait été touchée par une balle ? 

-          Loïc : c’était dimanche soir vers 18 heures au moment de fermer la persienne quand le soleil se couche. De l’intérieur de la maison, on a vu un trou dans la persienne. Au début, j’y croyais pas forcément mais c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que c’était un impact de balle. 

-          C’est-à-dire que vous n’avez pas entendu l’impact sur le moment mais vous vous en êtes rendu compte plusieurs heures plus tard ? 

-          Oui exactement. On n’a pas entendu l’impact sur le moment. La battue avait lieu de 9 heures à 14 heures. On a vu les chasseurs comme tous les week-ends sans y prêter attention et les enfants jouaient dans la chambre mais même eux n’ont rien entendu. 

-          Est-ce qu’il s’agit d’un plomb ou vraiment d’une balle de gros calibre ? 

-          Il s’agit vraiment d’une balle de gros calibre. La balle était à terre dans le massif juste devant les portes. Elle était enroulée avec la matière aluminium du volet roulant. D’après la gendarmerie, la balle a ricoché et elle était en fin de course, c’est ce qui a limité les dégâts. 

-          Vous avez décidé de porter plainte, pour quelle raison ? 

-          Pour éviter que ce genre de faits ne se reproduisent. On n’en veut pas aux chasseurs. Malheureusement, une balle perdue, ça peut arriver mais on devrait éviter ce genre de soucis qui pourraient avoir une issue beaucoup plus dramatique. 

-          Est-ce que ça vous fait peur que votre maison peut être touchée par une balle de chasseur ? 

-          Ben oui forcément, dimanche c’était une belle journée. Les enfants ont joué dehors dans l’après-midi. La balle a atteint le volet à une hauteur de 2 mètres 10 parce qu’elle a ricoché donc voilà, quelques centimètres plus bas, ç’aurait pu être beaucoup plus dramatique. 

-          Depuis que vous avez porté plainte, que s’est-il passé, il y a eu une enquête, les gendarmes se sont rendus sur place ? 

-          Déjà dimanche soir, les gendarmes sont venus, lundi matin, ils ont reconstitué les faits avec les chasseurs et puis après l’enquête suit son cours. 

-          Qu’attendez-vous maintenant ? Des excuses ? Que les règles des battues soient changées ? Que des précautions soient prises à l’avenir ? 

-          Alors peut-être un petit peu plus de précaution. Alors, les excuses, on les a eues, je tiens à le préciser. Nous on n’en veut pas aux chasseurs, ce que l’on aimerait c’est qu’il y ait peut-être un peu plus de règles. Je sais que c’est déjà bien encadré mais voilà, essayer d’améliorer ça pour éviter que ce genre d’accident n’arrive plus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu