Faits divers – Justice

Accident de Courthézon : trois ans ferme pour Thibault Martos

Par Yacine Sahnoune, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Vaucluse mardi 25 février 2014 à 18:11

Courthézon : trois morts et deux blessés dans une collision frontale
Courthézon : trois morts et deux blessés dans une collision frontale © MaxPPP

Mardi 25 février, la Cour d'Appel de Nîmes a reconnu Thibault Martos coupable de trois homicides involontaires dans le cadre de l'accident de Courthézon. Verdict et rappel des faits.

Ce sera finalement cinq ans de prison dont trois ans ferme pour le jeune Thibault Martos, responsable de la mort de trois de ses camarades sur la route de Courthézon, le 13 décembre 2012, dans le Vaucluse. Le verdict a été rendu le 25 février 2014 par la Cour d'Appel de Nîmes.

Pour la mère d'une des victimes, c'est à la fois une surprise et un soulagement. "On ne s'y attendait pas, on pensait que la justice allait baisser sa décision" , livre-t-elle. Et de poursuivre : "Mais quand on a vu les gendarmes mettre les menottes à Thibault, on s'est sentis vidés . Mon mari a été hospitalisé, on vit dans l'enfer ! On était une famille heureuse... Et c'est fini" .

Accident Courthézon SON Mère

"Absolument pétrifié"

L'avocat du coupable, Me Bonnenfant, estime quant à lui que la décision "s'est abattue sur la tête de Thibault. Je pense que le plafond lui est tombé sur la tête. Il était pétrifié, absolument pétrifié" . Me Bonnenfant n'exclut d'ailleurs pas un pourvoi en cassation.

Accident Courthézon SON Avocat Martos

Enfin, Me Roubaud avocat de deux familles de victimes, estime qu'il s'agit "d'une décision sévère, qui correspond à la jurisprudence de la Cour . Cette décision n'apaisera en aucun cas leur peine, puisqu'elles sont toujours sous le coup du décès de leurs enfants . Mais pour mes clients, il fallait que cette affaire soit jugée".

Accident Courthézon SON Avocat Familles

La Cour d'Appel de Nîmes a donc souhaité mettre un terme à cette affaire qui a débuté le 13 décembre 2012. Ce jour-là une professeure est absente du lycée victicole d'Orange. Thibault Martos et ses camarades, qui étudiaient à Orange, profitent de ce temps libre pour aller prendre un café. Ils se répartissent dans différentes voitures.

Mais sur le chemin, la route est humide, glissante. Des conditions difficiles pour un jeune conducteur. D'autant qu'il roule à près de 120 km/h. Sur la route, il s'engage dans le dépassement d'un véhicule utilitaire et percute de plein fouet une Peugeot 207 qui arrivait d'en face. Trois de ses camarades perdront la vie. Thibault Martos en sortira indemne.