Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident de Fouesnant : le coup de gueule de la gendarmerie

mardi 10 juillet 2018 à 18:44 Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel

Les gendarmes du Finistère tapent du poing sur la table après l'accident qui a fait deux morts et huit blessés, à Fouesnant. Ils dénoncent le comportement "imbécile" de l'un des conducteurs, et rappellent que les automobilistes ne doivent pas signaler les contrôles.

Pour les gendarmes, signaler les contrôles revient à protéger les chauffards.
Pour les gendarmes, signaler les contrôles revient à protéger les chauffards. © Maxppp - Franck Kobi

Fouesnant, France

Après l'accident qui a fait deux morts et huit blessés, le week-end du 7 juillet, à Fouesnant (Finistère), les gendarmes poussent un coup de gueule sur leur page Facebook.

"Le comportement imbécile", du conducteur placé sous contrôle judiciaire

Ils dénoncent dans un post Facebook "le comportement imbécile et dangereux d’un des conducteurs (qui) pourrait être à l’origine de ce drame". L’enquête est en cours mais le parquet de Quimper explique que le compteur de vitesse de la voiture accidentée était bloqué à 130km/h, sur ce tronçon de la route de Beg Meil limité à 70 km/h. Son conducteur a été placé sous contrôle judiciaire. 

"Signaler les contrôles, c'est protéger les chauffards"

Au passage, ils s'agacent du comportement des automobilistes, qui ont trop souvent tendance à signaler les contrôles par des appels de phares. Selon les militaires, les forces de l'ordre quadrillaient la zone, à l'occasion du Festidreuz, ce vendredi. Les gendarmes s'étonnent donc que le suspect, qui conduisait dangereusement, ait pu passer au travers les contrôles. 

Le commandant Anthony Jacquet, qui dirige l'escadron départemental de sécurité routière, s'énerve de la situation : "Vous êtes encore trop nombreux à annoncer la présence des gendarmes sur la route en faisant des appels de phare, permettant ainsi aux chauffards de passer entre les mailles du filet."

Il ajoute : "On est pas là pour embêter les gens mais pour les protéger et pour arrêter les chauffards qui sont des tueurs en puissance, sauf que par cohésion la plupart des gens font des appels de phares. Les gens vraiment dangereux se tiennent à carreaux pendant quelques kilomètres quand ils voient les appels de phare, puis ils reprennent leurs comportements dangereux"

"On est là pour vous protéger, il faut nous aider!", disent les gendarmes

Sur les réseaux sociaux, les témoignages de Fouesnantais qui affirment avoir déjà croisé la voiture jaune incriminée, avec un comportement dangereux, se multiplient. Les gendarmes rappellent donc qu'il faut signaler les chauffards, pour permettre aux forces de l'ordre d'intervenir rapidement. "On est là pour vous protéger, il faut nous aider!", conclu le militaire.