Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident mortel à Trensacq : une Landaise jugée pour homicide involontaire

mercredi 10 avril 2019 à 11:00 Par Lou Bourdy, France Bleu Gascogne

Une femme de 44 ans était jugée mardi 9 avril pour homicide involontaire. L'accident s'est produit il y a plus d'un an à Trensacq, le 19 janvier 2018. La voiture de la femme et celle du jeune homme s'étaient percutées violemment. Le jeune homme de 21 ans est mort sur le coup.

L'avocat de la défense, Maitre Pierre Garcia, a demandé la relaxe de sa cliente.
L'avocat de la défense, Maitre Pierre Garcia, a demandé la relaxe de sa cliente. - Christophe Morin

Trensacq, France

Une femme de 44 ans était jugée mardi 9 avril pour homicide involontaire. L'accident s'est produit le 19 janvier 2018 à Trensacq, dans les Landes. Ce vendredi soir d'hiver un jeune étudiant quittait Mont-de-Marsan en voiture pour rentrer chez ses parents à Angoulême. C'est son anniversaire, il va fêter ses 21 ans en famille. En face, il y a cette femme de 44 ans qui quitte Bordeaux, où elle suit une formation de psychologue. Elle rentre sur Mont-de-Marsan, accompagnée d'une collègue, pour passer le week-end avec ses deux enfants de 10 et 14 ans.

L'expertise met en cause la conductrice

C'est à Trensacq que leurs routes se croisent vers 19 heures : les deux voitures se percutent violemment à la sortie d'un virage. Sous la puissance du choc, les deux véhicules font plusieurs tours sur eux-mêmes avant de s'immobiliser sur le bas-côté. Le jeune homme meurt sur le coup. La conductrice et sa collègue sont gravement blessées : le médecin leur prescrit respectivement 31 jours et 15 jours d'ITT (incapacité totale de travail). L'expertise des gendarmes met en cause la conductrice : son véhicule aurait dévié de sa trajectoire. À la sortie d'un virage, elle aurait empiété sur la voie du circulation de l'étudiant, venant d'en face. "Je ne pense pas m'être déportée", glisse la femme à la barre du tribunal. Aucun témoin n'a assisté à l'accident. L'enquête révèle aussi que le jeune homme avait du cannabis dans le sang, et qu'il était très fatigué. 

Juste un grand boum, puis le trou noir - La conductrice mise en cause

Mardi, au tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan, la conductrice de 44 ans a du faire face à la famille de la victime. "Cet accident a changé ma vie à tout jamais" lâche la femme aux cheveux courts noirs, apeurée, en larmes. Elle tente d'expliquer à la famille ce qui s'est passé ce jour là. Mais elle n'a "aucun souvenir, juste un grand boum, puis le trou noir." Difficile à entendre pour les proches du jeune homme. Les parents et les deux frères se tiennent par la main. La petite amie est juste à côté d'eux. 

Je n'ai ni haine, ni colère - La mère de la victime

C'est finalement la mère qui se lève et lui répond : "Je n'ai ni haine ni colère, juste la blessure très profonde d'une mère qui a perdu son fils. Avant nous vivions à cinq, désormais on doit vivre à quatre." Huit mois avec sursis ont été requis contre la conductrice. La décision des juges sera rendue le 25 juin 2019.