Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident de voiture de fête à Aigues-Mortes, ouverture d'une information judiciaire

mardi 9 octobre 2018 à 18:34 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

La conductrice de la voiture de fête d'Aigues-Mortes placée sous contrôle judiciaire. Cette jeune Quimperoise de 27 ans a été mise en examen pour violences involontaires. Son compagnon, âgé de 33 ans est lui aussi mis en examen pour mise en danger d'autrui et laissé libre.

Patrick Bottero, vice-procureur au parquet de Nîmes.
Patrick Bottero, vice-procureur au parquet de Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

Aigues-Mortes, France

La conductrice de la voiture de fête d'Aigues-Mortes placée sous contrôle judiciaire. Cette jeune Quimpéroise de 27 ans a été mise en examen pour violences involontaires. Son compagnon, âgé de 33 ans est lui aussi mis en examen pour mise en danger d'autrui. Les deux jeunes ont été laissés en liberté. Un accident dimanche qui a fait 16 blessés dont deux graves.

Faire la fête a tout prix et l'addition risque d'être lourde

La Quimpéroise qui a consommé de la cocaïne et a deux grammes d'alcool dans le sang prend le volant. Elle dit ne pas avoir conscience du danger pas plus que son compagnon qui lui confie les clefs d'un véhicule surchargé d'une vingtaine de personnes. L'accident que l’enquête éclairera. 

La jeune femme encourt jusqu'à sept ans pour blessures involontaires sous alcool et stupéfiant. Son compagnon, 3 ans, pour mise en danger d'autrui et complicité de conduite sous alcool et stupéfiant. 

Récit Ludovic Labastrou.

Le parquet avait requis un placement sous écrou.  Il n'a pas été suivi. Les deux jeunes sont libres avec une interdiction de conduire pour les deux et une interdiction de paraître dans le Gard pour la jeune femme. Le pronostic vital d'un des deux blessés graves est toujours engagé.

Patrick Bottero, vice-procureur au parquet de Nîmes.