Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident de manège à Narbonne : le fils du gérant a tenté de fausser l'expertise

mercredi 23 décembre 2015 à 9:09 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le fils du gérant du manège de Narbonne sur lequel s'est produit l'accident vendredi a tenté de trafiquer la vitesse du moteur avant le passage de l'expert ce mardi. Son père était dans le coup.

© Maxppp

Narbonne, France

Le propriétaire du manège de Narbonne sur lequel se trouvait François Rivière (le président de l'USAP) lorsqu'il a été éjecté vendredi, a de nouveau été placé en garde à vue mardi, cette fois avec son fils et son beau-frère. Son fils aurait tenté d'intervenir sur le manège avant le passage de l'expert.

Ralentir la vitesse du moteur du manège

C'est le vigile placé devant le manège qui a repéré un homme dissimulé sous la plateforme avec des outils. Interrogé par l'agent, l'homme dit avoir juste cherché un endroit pour dormir, il prend la fuite. Alertée, la police constate qu'en fait, l'homme travaillait sur le moteur du manège.

L'exploitant, sachant que la vidéo surveillance a filmé toute la scène, va rapidement reconnaitre que c'est son fils qui était sous le manège, lui-même et son beau-frère faisait le gué. Il voulait modifier le réglage du moteur pour que le manège aille moins vite lors des tests qui devaient être effectués dans la matinée par l'expert. La vitesse peut se régler par une manette sous la guérite.

L'expertise n'a finalement révélé aucun dysfonctionnement sur le manège, ni sur les systèmes de sécurité, ni sur la barrière du wagonnet où se trouvait François Rivière. Reste l’hypothèse d'une vitesse excessive, ou du vêtement coincé dans la barrière qui se serait donc mal fermée.

Le forain a été mis en examen pour blessures involontaires et travail dissimulé. Il a employé un SDF sans papier sur son manège. François Rivière a lui a été opéré au thorax mardi, tout s'est bien passé selon ses proches, l'opération a duré trois heures.

>>> À lire aussi : notre dossier spécial sur l'accident de François Rivière sur un manège à Narbonne