Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident de Millas : les obsèques de quatre collégiens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu
Millas, France

Quatre des six collégiens morts dans la collision entre le car scolaire et un TER à Millas (Pyrénées-Orientales) ont été inhumés ce jeudi à Saint-Féliu-d'Avall. La cérémonie d'hommage a eu lieu dans la salle polyvalente du village.

Des milliers de personnes se rassemblent devant la salle polyvalente de Saint-Féliu-d'Avall pour les obsèques des victimes.
Des milliers de personnes se rassemblent devant la salle polyvalente de Saint-Féliu-d'Avall pour les obsèques des victimes. © Radio France - Suzanne Shojaei

Des milliers, de personnes attendues à Saint-Féliu-d'Avall ce jeudi, une semaine après le terrible accident sur un passage à niveau près de Millas. Les obsèques de quatre jeunes victimes ont été organisées à l'endroit même où la chapelle ardente a été installée, dans la salle polyvalente du village.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une cérémonie simple et sobre

La cérémonie a commencé à 9h30, simple et sobre, dans le respect de la souffrance des familles. C'était une promesse du diocèse de Perpignan qui organisait les obsèques. La messe a été célébrée par l'évêque de Perpignan-Elne, Monseigneur Norbert Turini, les prêtres et les curés ont offert la communion à toutes les personnes présentes.

"Votre départ laisse un vide cruel dans le coeur de vos parents et de tous vos proches. Rien ne viendra combler ce vide. Votre départ a été brutal et votre vie leur a été arrachée si violemment", Monseigneur Norbert Turini.

L'homélie plus courte que d'habitude, cinq minutes tout au plus, a été adressée directement aux enfants. "Pas besoin d'en faire trop, les mots sont superflus" a témoigné l'entourage de l'évêque.

Alan, Loïc, Diogo et Teddy, les quatre cercueils blancs ont été posés devant une estrade. À gauche des cercueils, une photo, celle de Yonas, dont les obsèques ont été célébrées mercredi. Ophélia a, elle, été inhumée dès lundi.

"Je vous remercie de vous faire si proches d'eux, officiels, proches, et vous les camarades du collèges venus si nombreux", a déclaré l'abbé Benoît de Roeck, le curé de Saint-Féliu.

"Nous pensons aussi à Ophélia, et nos pensées se tournent aussi vers Yonas et ses parents", a ajouté le prêtre. Une prière rituelle pour Yonas, le jeune collégien de confession musulmane, était également prévue à la grande mosquée de Perpignan ce jeudi après-midi.

"La France entière" aux côtés des familles

La salle polyvalente avait été transformée en lieu de culte. Car l'église du village était tout simplement trop petite pour accueillir tout le monde. Un autel, des ornements et des cierges ont été installés. Tout comme cette relique amenée spécialement, le Dévot christ, une sculpture de Jésus, toute faite de bois.

Dès mercredi, de nombreuses personnes, certaines portant des bouquets de fleurs blanches, ont défilé en silence, dans la chapelle ardente. Plus de 1 500 chaises ont été installées à l'intérieur et un écran géant a été placé à l'extérieur du bâtiment. À la fin de la cérémonie, le préfet Philippe Vignes a lu un message du président Emmanuel Macron.

"La France entière aujourd'hui se tient aux côtés des familles" en deuil après la catastrophe de Millas, a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron par la voix du préfet des Pyrénées-Orientales.

"Rien ne pourra consoler l'immense détresse des familles frappées par la perte de leur enfant. Je veux assurer aux familles et à leurs proches que la France entière aujourd'hui se tient à leurs côtés dans la tristesse et la douleur. C'est dans ces moments tragiques que la France doit apporter à ses citoyens meurtris dans leur chair, la solidarité et l'aide dont ils ont besoin", a encore dit le chef de l'Etat. 

Le président a aussi remercié les secouristes, les gendarmes et les élus "qui se sont unis" lors du drame. "Ce que la nation a su réunir autour d'eux pour porter assistance ne doit pas se désunir. Dans les semaines et les mois qui viennent, la mobilisation doit demeurer

Aujourd'hui, le mot de fraternité qui appartient à notre devise nationale prend tout son sens, la République doit se tenir aux côtés de ceux qui souffrent pour que, à leur douleur profonde, ne s'ajoutent pas les obstacles pratiques qui ne manqueront jamais de se présenter. Je veillerai personnellement à ce que cette solidarité nationale soutienne ceux qui en ont besoin".

A l'issue de ce message, la foule a été invitée à quitter la salle polyvalente et les jardins pour laisser les familles se recueillir. Les inhumations se dérouleront ensuite dans la plus stricte intimité familiale.

Tous les accès au centre du village ont été filtrés par la gendarmerie, obligeant à se garer à distance. La sortie Saint-Féliu sur la RN 116 était complètement bouchée ce jeudi matin à cause de l’affluence.

Cérémonie d'hommage aux victimes de l'accident de Millas.
Cérémonie d'hommage aux victimes de l'accident de Millas. © AFP - RAYMOND ROIG
Choix de la station

À venir dansDanssecondess