Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"La catastrophe de Puisseguin comme l'accident de Beaune pourraient se reproduire"

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Y-aura-t-il un jour un procès de la catastrophe de Puisseguin ? L'avocate du collectif des familles de victimes Marie Mescam n'a aucune certitude quatre ans après l'accident de car qui a fait 43 morts. Elle réclame par ailleurs au nom du collectif, le renforcement de la sécurité dans les cars.

Maître Mescam l'avocate du collectif des familles de victimes de Puisseguin
Maître Mescam l'avocate du collectif des familles de victimes de Puisseguin © Radio France - Stéphanie Brossard

Puisseguin, France

C'était le 23 octobre 2015, la tragédie de Puisseguin. Une collision entre un camion et un autocar faisait 43 morts, en grande majorité des membres du club du troisième âge de Petit-Palais en route pour une excursion dans le Béarn. Quatre ans plus tard, l'enquête n'est pas bouclée. 

Nous n'avons "aucune certitude à ce jour" sur la tenue d'un procès, explique maître Marie Mescam, l'avocate du collectif des familles de victimes de Puisseguin. "On sait que le choc entre le camion et le car n'a pas tué. C'est le feu qui est responsable" de la catastrophe. "Ce qui est en cause, c'est à la fois, la matière qui compose le revêtement des fauteuils du car; c'est le gaz de la climatisation; c'est l'absence d'informations sur le mode d'évacuation du bus... Mais tout cela, c'est dans la norme ! Voilà ce que l'on nous répond. Le bus était en règle même s'il n'était pas au niveau des normes imposées dans un métro, un avion ou un bateau. Aujourd'hui en France, les deux accidents les plus meurtriers de France, c'est Beaune en 1982 et Puisseguin en 2015 et ce sont deux accidents de bus. Et les deux tragédies pourraient donc se reproduire".

Une réflexion est en cours devant la commission européenne depuis Puisseguin, pour obliger à terme les constructeurs et les transporteurs à renforcer les mesures de sécurité sur les cars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu