Faits divers – Justice

Accident des Angles : la victime sortait de discothèque

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon vendredi 27 février 2015 à 16:30

Village de montagne des Angles dans les Pyrénées-Orientales
Village de montagne des Angles dans les Pyrénées-Orientales © MaxPPP (archives)

Peu avant l'accident qui lui a coûté la vie, la jeune saisonnière de 21 ans retrouvée morte ce vendredi au petit matin à la station de ski des Angles (Pyrénées-Orientales) sortait de discothèque où elle avait un peu bu. Le patron de la boite de nuit l'a raccompagnée en voiture non loin de chez elle. C'est un employé chargé du déneigement qui a découvert le corps happé par sa machine

Une vingtaine de gendarmes sont mobilisés depuis ce vendredi matin sur l'enquête après la découverte du corps sans vie d'une jeune femme de 21 ans rue du tennis dans la station des Angles (Pyrénées-Orientales).

C'est un employé communal en charge du déneigement qui a donné l'alerte. Il procédait au dégagement des routes enneigées avec une fraise à neige lorsque son engin s'est enrayé. C'est là qu'il a découvert le corps de la jeune femme, happé par la machine.

Le patron de la discothèque l'a déposée à cinquante mètres de chez elle

L'enquête montre que cette employée saisonnière des Angles qui travaillait comme serveuse dans deux restaurants de la station de ski, a passé une partie de la soirée en discothèque, à La Tartane, où elle aurait un bu. 

Le patron de cette boite de nuit, Lilian Olive n'a pas voulu la laisser repartir seule à pieds, "elle avait l'alcool triste, mais elle n'était pas ivre morte loin de là, elle n'a même pas eu besoin de moi pour marcher dans la neige rejoindre la voiture, elle avait un discours tout à fait cohérent, on est loin du coma éthylique" . Lilian Olive l'a donc raccompagnée en voiture et déposée à cinquante mètres de chez elle environ . L'accident s'est produit peu de temps après sans doute.

Accident les Angles son enrobé

 

"Si j'avais pris une autre route, si j'avais discuté un peu plus avec elle, le drame n'aurait peut-être pas eu lieu" (Lilian Olive, le patron de la discothèque)

"Je ne l'ai pas raccompagnée exactement chez elle, je ne sais pas où elle habite mais ce devait être à environ 50 mètres. Moi je devais aller fermer la discothèque, alors je n'ai pas regardé où elle allait, j'ai fait demi-tour. Dans ces cas là on se dit tout et n'importe quoi, si  j'avais pris une autre route, si j'avais discuté cinq minutes de plus avec elle ... avec des si... c'est la fatalité qui fait que ce drame s'est produit. On est tous sous le choc, c'est toute la station qui est en deuil, c'est terrible"

Accident les Angles / La tartane

**

Mais il n'y a aucun témoin . Et pour l'instant personne ne sait si cette jeune femme a chuté dans la neige, si elle a été victime d'un malaise, si elle était déjà décédée avant d'être percutée par l'engin ou si c'est le choc avec la fraise à neige qui est à l'origine de sa mort.

Le corps de la jeune femme a été transporté à Montpellier pour l'autopsie qui aura lieu lundi . Il n'est pas certain que l'examen médical permette d'en savoir davantage car  l'engin de déneigement a provoqué de nombreux traumatismes sur le corps de la jeune femme. "Il est peu probable que la jeune femme ait été percutée par l'engin alors qu'elle marchait. Elle aurait entendu le bruit de la machine et le conducteur l'aurait vue."

(Michel Poudade, maire des Angles)

Emotion dans la station des Angles

Dans la station de ski des Angles, c'est la consternation. Emotion à l'égard de la jeune femme décédée et de sa famille : la jeune serveuse était appréciée dans la station. Emotion aussi pour le conducteur de la déneigeuse , traumatisé par la découverte du corps ce vendredi matin. Emotion aussi pour le patron de la discothèque qui est la dernière personne à l'avoir vue vivante. Lilan Olive a été entendu par les gendarmes.