Faits divers – Justice

VIDÉOS | Accident en Gironde : Manuel Valls et François Hollande déplorent "un choc terrible"

Par Julien Baldacchino, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 23 octobre 2015 à 13:02 Mis à jour le vendredi 23 octobre 2015 à 19:04

Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sur place après l'accident en Gironde
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sur place après l'accident en Gironde © Maxppp

Après le dramatique accident qui a fait 43 morts à Puisseguin, en Gironde, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré sur place ce vendredi que "la France et les Français sont en deuil". C'est "une terrible tragédie", selon François Hollande.

"C'est un choc terrible pour la France", a déclaré ce vendredi midi Manuel Valls après l'accident entre un bus et un camion qui a fait 43 morts vendredi matin en Gironde, à Puisseguin. Le Premier ministre s'est rendu en urgence sur les lieux du drame accompagné du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et du secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies. "La France et les Français sont en deuil", a-t-il ajouté. 

>> Revivez la journée de l'accident avec France Bleu Gironde

Hollande "plongé dans la tristesse"

François Hollande a lui aussi réagi à cet accident. Depuis Athènes où il était en déplacement officiel, il a déclaré être "plongé dans la tristesse" après l'annonce de cet accident. "Le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie", a-t-il assuré, expliquant qu'il se rendrait également sur place à son tour "le moment venu". 

Les députés ont observé une minute de silence en début d'après-midi dans l'hémicycle de l'Assemblée.

"Pas un point noir" : le gouvernement se défend sur l'infrastructure

Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports, a répondu aux accusations concernent l'entretien de cette route secondaire. Pour lui, "cette route n'était pas un point noir", elle ne "présente pas de dangerosité particulière". Plus tôt, l'élu girondin Noël Mamère avait dénoncé un manque d'entretien des petites routes, délaissées selon lui au profit des grands projets. 

>> Le point sur l'enquête