Faits divers – Justice

Accident en Gironde : une route trop dangereuse ?

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 23 octobre 2015 à 14:01

Noël Mamère député de la Gironde
Noël Mamère député de la Gironde © Maxppp

Après l'accident en Gironde entre un camion et un car qui a fait 43 morts à Puisseguin, certaines voix s'élèvent sur la dangerosité de cette route départementale et sur les choix politiques en matière d'infrastructures. Noël Mamère le député-maire écologiste de Bègles a été le premier à dégainer.

Le député écologiste de la Gironde et maire de Bègles Noël Mamère a été le premier à lancer la polémique quelques heures après l'accident de Puisseguin. Selon lui, cet accident qui a fait 43 morts, "doit nous interroger sur les choix politiques qui sont faits en matière d'infrastructures. C'est un virage extrêmement dangereux et accidentogène". Il a regretté également qu'Emmanuel Macron le ministre de l'Economie "qui a décidé de libéraliser le transport par autocar" ne se rende pas sur place.

Derrière ces conjonctions de ce circonstances tragiques, se pose un autre problème : ce virage est dangereux et accidentogène. 

Cet accident doit interroger sur les choix politiques en matière d'infrastructures. 

— Noël Mamère député-maire de Bègles en Gironde.

Noël Mamère le député de la Gironde

Les habitants du secteur parlent aussi d'une "route mauvaise", étroite et sinueuse au milieu des vignes.

J'ai peur de faire partir mes enfants à vélo parce que c'est dangereux. Les camions se doublent et la route est mauvaise. On voudrait que la commune fasse quelque chose, pour que déjà, les véhicules ralentissent 

— Anne-Marie, habitante de Puisseguin

une habitante de Puisseguin

Indécent pour le député du secteur, Florent Boudié

Florent Boudié le député du secteur, s'insurge "contre ceux qui font des polémiques pour tenter d'exister". "La chaussée est là, correcte, suffisamment pour qu'un bus et un camion puissent se croiser, à condition de faire preuve de vigilance".

Commencer à créer une polémique sans connaître nos territoires... je trouve ça indécent et insupportable

— Florent Boudié

Florent Boudié député de la Gironde

Pour Gilles Savary député du sud-Gironde, le réseau routier de la Gironde est très bien entretenu et "ce type d'accident pourrait arriver n'importe où". Et les accidents de car "toujours très meurtriers", "restent rares par rapport aux 65 000 cars et bus en circulation en France".

Le car demeure l'un des modes de transports dont le risque d'accident mortel est le plus bas selon une étude paneuropéenne

— Gilles Savary député de la Gironde

L'enquête est en cours pour déterminer les raisons du drame. Le car avait quitté Petit-Palais pour se rendre dans les Pyrénées-Atlantiques à Arzacq. Selon le maire de Puisseguin, l'accident s'est déroulé dans un virage très serré. Le chauffeur de poids-lourds aurait perdu le contrôle de son véhicule, et se serait mis en travers.

A LIRE AUSSI :  

ce que l'on sait de l'accident de Puisseguin

la plus grande catastrophe routière depuis 1982