Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident mortel de Caux : le conducteur de la voiture sans permis incarcéré

-
Par , France Bleu Hérault

L'homme conduisait bien la voiturette sans permis, contrairement à ce qu'il affirmait. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire. L'accident de Caux du 6 mai dernier a coûté la vie à une femme de trente ans.

La voiturette deux places contenait cinq personnes. ILLUSTRATION
La voiturette deux places contenait cinq personnes. ILLUSTRATION © Maxppp - SYLVAIN FILLASTRE

Caux, France

L'homme était sorti indemne de l'accident qui s'est produit à Caux, dans l'ouest de l'Hérault, le lundi 6 mai. Ce trentenaire originaire de Béziers était bien au volant de la voiture sans permis, contrairement à ce qu'il affirmait. Un véhicule de deux places, avec cinq personnes à l'intérieur. Une femme de 30 ans est morte, les autres passagers, dont un enfant de trois ans, sont blessés.

Après 48h de garde à vue, il a été présenté devant le juge des libertés dimanche, avant d'être mis en examen pour homicide et blessures involontaires et placé en détention provisoire, pour une durée de quatre mois renouvelables. Une information judiciaire a été ouverte. En cas de nouveau procès, le conducteur encourt 10 ans de prison.

Plusieurs infractions

Il était en récidive et a cumulé les infractions : il roulait avec plus d'un gramme d'alcool dans le sang et avait consommé du cannabis et de la cocaïne. En plus de cela, la voiturette n'était pas assurée et l'homme n'était pas détenteur du BSR, indispensable pour conduire ce véhicule.