Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident mortel de Sainte-Catherine-de-Fierbois : le conducteur était ivre et sous stupéfiant

jeudi 5 avril 2018 à 18:48 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

La lumière est probablement faite après l'accident mortel du dimanche 1er avril à Sainte-Catherine-de-Fierbois, en Indre-et-Loire. Le conducteur du pick-up, le seul survivant de la collision frontale, était sous l'emprise de l'alcool et du cannabis. Il devrait être auditionné la semaine prochaine.

Illustration
Illustration © Maxppp - Lionel Vadam

Indre-et-Loire, France

C'était le drame de la route du week-end. Un accident très grave s'était produit à Sainte-Catherine-de-Fierbois, au nord de Sainte-Maure-de-Touraine, ce dimanche 1er avril, à 8h du matin, sur la route départementale 910. Trois membres d'une même famille avait été tués dans un collision frontale. Ils étaient à bord d'une Autin Mini. Le seul survivant de la collision conduisait un pick-up. Ce jeudi après-midi, la justice a reçu les résultats des tests toxicologiques, ce qui éclaire beaucoup le drame. 

Audition du conducteur du pick-up en début de semaine prochaine

Le conducteur de 28 ans était en fait sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants. Les résultats viennent d'arriver sur le bureau du procureur de la République de Tours. Ils font état d'une consommation de cannabis et d'une ivresse au volant, de 1,1 gramme d'alcool dans le sang. Les prélèvements sanguins avaient été réalisés pendant qu'il était héliporté à l'hôpital Trousseau, alors qu'il était inconscient après l'accident. Ce dimanche matin, les gendarmes avaient recueilli le témoignage du conducteur de la voiture qui précédait le pick-up. Il avait déclaré que le véhicule roulait sur la voie de gauche. Au regard de ces nouveaux élements, le procureur de Tours compte auditionner rapidement le conducteur du pick-up, un habitant de Châtellerault. Il espère l'entendre dès ce lundi. Pour l'heure, l'homme est suivi médicalement.