Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident mortel en 2014 au Crest (Puy-de-Dôme) : l'automobiliste jugé ce jeudi à Clermont pour homicides involontaires

jeudi 11 avril 2019 à 6:03 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

L'accident avait causé la mort de deux ressortissantes espagnoles le 10 octobre 2014. Leur véhicule avait été percuté de plein fouet par une autre voiture qui roulait à vive allure. L'automobiliste, qui conduisait en état d'ébriété, est jugé ce jeudi devant le tribunal correctionel de Clermont.

Le palais de justice de Clermont-Ferrand
Le palais de justice de Clermont-Ferrand © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

L'automobiliste, âgé aujourd'hui de 34 ans, comparaît pour être à l’origine de cette collision qui avait fait deux mortes sur l’A75. Deux Espagnoles quinquagénaires qui avait été tuées sur le coup. Elles étaient assises à l'arrière de la voiture qui avait été percutée par le chauffard. Deux hommes, assis devant, avaient été, eux, blessés grièvement.

L'automobiliste puydômois conduisait en état d'ébriété -1, 44g/L- et de plus, était en état de récidive légale. 

Appel à la responsabilité civique du procureur

L'accident s'était produit vers 5 heures du matin à hauteur de la commune du Crest entre les échangeurs 5 et 6, sur une zone de chantier avec une circulation modifiée. Un drame qui avait suscité une très large émotion à l'époque. L'ancien procureur de la République, Pierre Sennès, avait lancé même un appel à la responsabilité civique après cet accident

Un procès qui devrait être suivi de près sans doute, quelques jours après la mise en place du dispositif "EAD", éthylotest au démarrage, par la préfecture du Puy-de-Dôme.