Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : La RCEA, "route de la mort"

RCEA - Montbeugny : le procès du pèlerinage mortel se tient ce mercredi à Moulins

mardi 12 juin 2018 à 17:15 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

En mars 2016, 12 ressortissants portugais installés illégalement dans un fourgon avaient péri dans un accident à Montbeugny (Allier) sur la route de la mort. Les victimes effectuaient un pèlerinage pour les fêtes de Pâques. Le conducteur et l'organisateur du voyage sont jugés ce mercredi à Moulins.

RCEA - Moulins : ouverture du procès en présence des deux prévenus
RCEA - Moulins : ouverture du procès en présence des deux prévenus © Radio France - Olivier Vidal

Moulins, France

Ils sont deux à comparaître ce mercredi devant le tribunal de grande instance de Moulins. Plus de deux ans après l'accident qui avait coûté la vie à douze ressortissants portugais, le conducteur du fourgon qui transportait les victimes et l'organisateur présumé du voyage, propriétaire du véhicule, doivent s'expliquer à la barre et être jugés. 

Le 24 mars 2016, vers 23h40, le fourgon transportant les douze ressortissants portugais percute de plein fouet un poids-lourds qui arrive en sens inverse sur la RCEA, à hauteur de la commune de Montbeugny (Allier). Le choc est terrible : tous les passagers du fourgon, qui avaient quitté la Suisse pour un pèlerinage dans leur pays d'origine pour les fêtes de Pâques, trouvent la mort. L'émotion est immense au sein de la communauté lusitanienne, mais aussi, localement, à Montbeugny, placée quelques heures durant sous les feux macabres des projecteurs.

De très nombreux poids-lourds sur la RCEA - Radio France
De très nombreux poids-lourds sur la RCEA © Radio France - Emmanuel Moreau

Les deux prévenus, le conducteur et l'organisateur (qui circulait en amont du fourgon), âgés aujourd'hui de 22 et 44 ans sont jugés ce mercredi pour "homicides involontaires". L'instruction, et notamment les conclusions du Bureau d’enquête sur les accidents de transports terrestres a démontré que l’origine de l’accident était liée à des erreurs humaines. Etat du fourgon "déplorable", transport de passagers "illégal et dangereux", le rapport du BEA-TT est sans équivoque. Le siège du conducteur était le seul d'origine, les passagers étaient installés sur des banquettes bricolées et mal fixées, les ceintures de sécurité ne correspondaient pas aux normes européennes. 

Une responsabilité double

La dernière banquette n'avait même pas de ceinture de sécurité. Une banquette fixée au dernier moment, juste avant le voyage. Une installation de fortune qui ne rend pas forcément responsable le propriétaire, selon son avocat, Antoine Portal : "la question est de savoir si la responsabilité de mon client est engagée dans ce lourd bilan. Si c'est oui, alors il faut envisager d'autres responsabilités indirectes comme celles de ceux qui ont laissé en l'état la RCEA " soutient le pénaliste clermontois. 

RCEA : la commune de Montbeugny plongée dans la douleur et le recueillement - Maxppp
RCEA : la commune de Montbeugny plongée dans la douleur et le recueillement © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Il y a l'aménagement illégal et dangereux du fourgon, mais aussi et surtout l'imprudence du conducteur qui est à l'origine de ce lourd bilan. Selon les enquêteurs du BEA-TT, la cause directe de l’accident est la "décision du conducteur du fourgon qui, sans avoir la visibilité suffisante, a engagé un dépassement à une vitesse excessive".  Un dépassement sur une portion à 2 X 1 voie de la RCEA, très dangereuse. La dangerosité de la "route de la mort" sera d'ailleurs évoquée lors de l'audience. 

Encore deux morts jeudi dernier

La Route Centre-Europe Atlantique qui traverse la France d'est en ouest, est très fréquentée, notamment par les poids-lourds (plusieurs dizaines de milliers chaque année), parce qu'elle est gratuite. Elle comporte des portions très dangereuses, où la vitesse est limitée et les dépassements excessivement périlleux. Les accidents mortels sont réguliers sur le tronçon allant de Digoin et Montmarault. Le dernier en date a impliqué cinq camions jeudi dernier à hauteur de Pierrefitte-sur-Loire. Deux chauffeurs étrangers ont péri et trois autres ont été blessés.   

L'audience doit débuter à 9 heures ce mercredi à Moulins. Le procès devrait se tenir dans une ambiance pesante, une quarantaine de parties civiles, proches des victimes, sont attendues. L'organisateur du pèlerinage de la mort encourt jusqu'à 5 ans de prison. Le jeune conducteur risque le double.