Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident mortel en scooter sur la RN106 : "On veut juste la vérité"

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Saint-Génies-de-Malgoirès

Un Nîmois est mort dans un accident sur la RN106 vendredi dernier. Il était en scooter et aurait eu un choc avec un camion. Le conducteur du poids-lourd est toujours recherché. La famille de la victime le supplie de se faire connaître.

Pompiers du Gard (Illustration)
Pompiers du Gard (Illustration) © Radio France - Tony Selliez

La famille veut savoir, veut comprendre. Après la mort d'un homme de 56 ans sur la RN106 la semaine dernière, ses proches attendent toujours un témoignage crucial. André, un maçon du quartier Pissevin à Nîmes, roulait en scooter.  Il a apparemment été victime d'un choc avec un camion. Le chauffeur du poids lourd est toujours recherché, et la police a lancé un appel à témoin.

La collision a eu lieu vendredi dernier, dans le sens Nîmes-Alès, à environ 1,5 km avant La Calmette. "Ce matin-là, je l'attendais chez moi, il devait arriver vers 8h, et j'ai vu une amie sur les réseaux sociaux évoquer des bouchons sur la route", confie sa nièce Marie-Laure sur France Bleu Gard Lozère. Elle habite Saint-Geniès-de-Malgoirès, à une vingtaine de kilomètres de Nîmes. "J'ai eu gros pincement au cœur, j'ai eu un mauvais pressentiment. C'est cruel, c'est cruel. Je l'ai appris en plus avec mes cinq enfants à côté de moi, c'est une descente aux enfers."

"Tant qu'on ne sait pas exactement ce qu'il s'est passé, il y a une centaine d'images qui nous passent par la tête. On a besoin de savoir réellement ce qu'il s'est passé. Même si c'est mon oncle qui est en tort, on a besoin de savoir" Marie-Laure

Des témoins affirment que le pilote du scooter les a doublés par la droite. Sur les réseaux sociaux, la scène est vivement commentée. Mais ces mots sont durs à lire et à entendre pour la famille de la victime : "ça nous choque quand on voit les lecteurs qui écrivent qu'il doublait par la droite, qu'il slalomait (..) _peut-être était-il coupable (NDLR : en tort), mais  on connait sa façon de conduire_, explique Marie-Laure. Il avait peur de la vitesse, son scooter ne roulait pas à plus de 60 km/h. Et il connaissait cette route par cœur, il l'empruntait tous les jours"

Qui est en tort ? La famille veut surtout comprendre. "On ne sait même pas précisément l'endroit où il est décédé. Donc on ne peut déjà pas y aller, pour poser ne serait-ce qu'une petite croix avec une photo et des fleurs, pour lui rendre hommage."

"Sil-vous-plaît, rendez vous. On veut juste faire notre deuil tranquillement."

La Police lance un appel à témoins Si vous avez des informations, joindre la brigade accident ou composer le 17.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess