Infos

Accident tragique de Plouër-sur-Rance : les trois morts avaient bu

Par Johan Moison, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mercredi 21 septembre 2016 à 19:53

Un véhicule de la gendarmerie (Illustration)
Un véhicule de la gendarmerie (Illustration) © Radio France

L'enquête se poursuit pour déterminer les causes de l'accident de la circulation qui a fait 3 morts et 5 blessés samedi matin sur la RN176, à hauteur de Plouër-sur-Rance. Les analyses toxicologiques révèlent la présence d'alcool et de stupéfiants.

Les enquêteurs pensent enfin savoir qui était au volant du break qui a fait plusieurs tonneaux et à bord duquel se trouvaient six personnes samedi matin à Plouër-sur-Rance. Ce conducteur présumé, mort dans l'accident, avait 2 grammes 10 d'alcool par litre de sang. Et il était positif aux stupéfiants. Les analyses révèlent aussi que sur les 6 personnes présentes dans la voiture, 2 seulement n'avait pas bu d'alcool. Par ailleurs, les 4 passagers à l'arrière n'avaient pas attaché pas leur ceinture de sécurité. La vitesse a certainement joué un rôle également. Le véhicule a été flashé par un radar fixe 5 kilomètres avant l'accident à 125 km/h au lieu de 110.

Dimanche à 5h45, le conducteur a perdu le contrôle près du pont de Chateaubriand juste avant d'arriver en Ile-et-Vilaine. Il avait plu , la chaussée était glissante. La voiture a fait plusieurs tonneaux avant d'être percutée par une autre qui venait derrière. Bilan : 3 morts, 5 blessés. Un homme est toujours entre la vie et la mort ce mercredi.

Le Préfet des Côtes d'Armor précise ce mercredi qu'il n'y a "jamais eu d'accident à cet endroit dans le département". Pierre Lambert a par ailleurs demandé le déplacement de quelques kilomètres du radar fixe qui a flashé le break samedi matin avant l'accident. Il souhaite le rapprocher du pont de Chateaubriand dans le but "de casser la vitesse à cet endroit".

Partager sur :