Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accidents mortels de chasse dans la Vienne : pas d'alcool mais a priori des règles de sécurité non respectées

-
Par , France Bleu Poitou

Lors d'une conférence de presse ce lundi 18 novembre au Palais de Justice de Poitiers, le procureur de la République a annoncé que les tests d'alcoolémie, effectués à la suite du double accident mortel du weekend dernier dans la Vienne, se sont révélés négatifs.

Le procureur de la République de Poitiers, Michel Garrandaux, a tenu ce lundi 18 novembre une conférence de presse au sujet des deux accidents mortels de chasse survenus le weekend dernier.
Le procureur de la République de Poitiers, Michel Garrandaux, a tenu ce lundi 18 novembre une conférence de presse au sujet des deux accidents mortels de chasse survenus le weekend dernier. © Radio France - Isabelle Rivière

Après les décès de deux chasseurs vendredi à Montamisé et samedi aux Trois-Moutiers, près de Loudun, le procureur de la République de Poitiers a fait ce lundi 18 novembre un point sur les deux enquêtes de gendarmerie ouvertes à la demande du parquet. Avant même de dévoiler l'avancée des investigations, Michel Garrandaux a déclaré que le bilan meurtrier des deux parties de chasse n'était "pas acceptable", rappelant que la saison 2018 avait été endeuillée par dix décès et 132 accidents sur le territoire national.

Les règles de sécurité auraient été bafouées 

Le premier accident du weekend a eu lieu vendredi près de Poitiers, à Montamisé, lors d'une partie de chasse aux gros gibiers rassemblant une quarantaine de personnes. La victime, un homme de 61 ans, a été mortellement blessé lors d'une battue en ligne à la Roche de Bran, en forêt de Moulière. 

Une autopsie ainsi qu'une analyse balistique doit encore permettre d'identifier clairement l'auteur du coup de feu mortel. D'après le procureur de la République de Poitiers, la règle selon laquelle le chasseur doit respecter un angle de tir de 30 degrés à sa droite et à sa gauche n'aurait pas été observée. 

Les tests d'alcoolémie négatifs

Le deuxième drame s'est noué samedi près de Loudun, lors d'une partie de chasse aux petits gibiers réunissant trois personnes dans un bois de La Mothe-Chandeniers. Le tireur, un adolescent âgé de 16 ans, accompagnait son père et un ami de la famille originaire de Loudun. Ce dernier, un homme de 47 ans, a succombé après avoir été touché par une cartouche de plombs. 

Là encore, selon Michel Garrandaux, une règle primordiale de sécurité n'aurait pas été respectée. L'auteur du tir mortel aurait en effet franchi un obstacle (fossé) sans prendre garde à "casser son fusil" (c'est à dire à ouvrir son arme), et c'est en tombant que le coup serait parti. 

La responsabilité civile et pénale engagée

Si aucun protagoniste dans les deux drames n'a pour le moment été placé en garde à vue, les auteurs des coups de feu mortels devraient être convoqués dans un futur proche, précise Michel Garrandaux. 

"Ce n'est pas l'arme qui est en cause, mais bien le comportement de celui qui la détient qui est à l'origine des accidents", constate le procureur de la République. Et d'ajouter que la responsabilité civile et pénale des deux chasseurs mis en cause est engagée et qu'ils pourraient encourir à ce titre une peine de cinq ans d'emprisonnement pour manquement grave à une obligation de sécurité ayant causé la mort d'autrui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess