Faits divers – Justice

Accueil de réfugiés : le maire de Saint-Hilaire-du-Rosier souhaite que tout se passe bien

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère lundi 3 octobre 2016 à 9:15

"Camp de la jungle de Calais", 2016
"Camp de la jungle de Calais", 2016 © Radio France - Philippe Reltien

Le maire de Saint Hilaire du Rosier a été informé par la préfecture que les locaux de la colonie de vacances d'ERDF allaient accueillir une soixantaine de réfugiés. ce maire souhaite informer les habitants pour que tout se passe le mieux possible.

Le sujet est sensible ! on est en plein débat sur l'accueil des demandeurs d'asile depuis que le gouvernement a affiché son intention de démenteler la "jungle" de Calais. Il y a les maires qui refusent catégoriquement et suivent le président de la région Auvergne Rhône Alpes Laurent Wauquiez qui accuse le gouvernement de vouloir créer des "petits Calais" partout.

Et puis il y a les maires plus ouverts à l'image d'Olivier Feugier à St Hilaire du Rosier. Ce n'est pas de gaité de cœur qu'il se prépare à accueillir une soixantaine de réfugiés dans les locaux d'une colonie de vacances d'ERDF mais il veut dit il " que ça se passe bien" et rappelle que, de toutes façons, il n'a pas le choix.

"on n'a pas le choix c'est une décision de l'Etat"

Dans cette histoire, tout est allé très vite, Olivier Feugier a reçu un coup de fil de la préfecture il y a une dizaine de jours pour l'informer que la colonie de vacances d'ERDF allait être réquisitionnée.Il a demandé et obtenu d'être reçu en préfecture la semaine dernière. Samedi matin il a réuni son conseil municipal et décidé d'organiser, jeudi prochain, une réunion publique pour informer et rassurer ses administrés, car à St Hilaire du Rosier depuis samedi, on ne parle que de ça.

"bien sûr qu'il y a des inquiétudes"

Le maire ne sait pas encore s'il accueillera des familles ou des personnes isolées, il ne connait pas non plus en détail les nationalités de ces réfugiés qui sont à l'heure actuelle à Calais. ll a juste conscience que le calendrier est serré. Les arrivées sont prévues pour la mi-octobre. "Que cela se passe bien, dans un climat apaisé" c'est désormais le souhait le plus cher du maire.

Partager sur :