Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accusations d'inceste contre Richard Berry : "C'était ça ou j'en crève", témoigne sa fille Coline

-
Par , France Bleu

Coline Berry-Rojtman, la fille de Richard Berry, s'exprime pour la première fois ce lundi à propos des accusations d'inceste qu'elle porte contre son père. Elle raconte à franceinfo ce qui l'a poussée à porter plainte.

Coline Berry après son audition par les enquêteurs de la brigade des mineurs, à Paris, le 11 février 2021.
Coline Berry après son audition par les enquêteurs de la brigade des mineurs, à Paris, le 11 février 2021. © AFP - Thomas Samson

"C'était ça ou j'en crève" : les mots de Coline Berry, sur franceinfo lundi 15 février, sont forts. La fille de l'acteur Richard Berry revient sur les accusations qu'elle porte contre son père, qu'elle accuse d'inceste. Elle a porté plainte le 21 janvier contre celui-ci mais aussi son ancienne belle-mère, la chanteuse Jeane Manson, pour viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et corruption de mineur. Elle raconte avoir participé à des jeux sexuels du couple à de multiples reprises, de 1984 à 1986. "J'ai besoin de la reconnaissance des faits", explique-t-elle. 

"Cela ne m'apporterait rien qu'il soit condamné. J'ai simplement besoin que la réalité, la vérité soient mises en face, que la loi soit mise en face de ce que j'ai vécu", explique-t-elle, alors que les faits sont a priori prescrits. Elle raconte avoir pensé porter plainte à de multiples reprises avant le délai de prescription, "mais j'ai toujours eu très peur de mon père, de sa violence", justifie-t-elle. Elle explique également avoir eu peur de faire du mal à son entourage.

Le mal que ça m'a fait est devenu plus fort que celui que j'avais peur de lui infliger - Coline Berry

C'est finalement la lecture du livre de Camille Kouchner, La Familia grande, qui servira de déclencheur. "Je l'ai ressenti physiquement, c'est-à-dire que c'était ça ou j'en crève", raconte-t-elle. "Le mal que ça m'a fait est devenu plus fort que celui que j'avais peur de lui infliger." Elle décide alors de porter plainte : "C'était vital."

Coline Berry a été entendue le 11 février par la brigade des mineurs. "Je me sens délestée de quelque chose. Je suis même heureuse et contente qu'il puisse y avoir une enquête sérieuse, pointilleuse. C'est peut-être très candide mais je suis sereine et ça m'a apaisée. Je suis complètement soulagée." Elle espère que la notoriété de son père et donc des accusations qu'elle porte vont permettre "de donner le courage à d'autres de prendre la parole".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess