Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accusé d'agressions sexuelles, un entraîneur d'athlétisme des Yvelines suspendu à vie

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La préfecture des Yvelines a décider d'interdire à ce professeur d'athlétisme d'entraîner à vie. Ancien dirigeant d'un club de Saint-Germain-en-Laye, il est mis en examen pour des viols et du harcèlement sexuel sur sept jeunes filles. Le club est lui dissous.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Valérie Mosnier

Un entraîneur d'athlétisme des Yvelines mis en examen pour agressions sexuelles a été suspendu d'exercer à vie par la Préfecture des Yvelines, s'ajoute une interdiction d'entraîner pendant 30 ans, décision prise cette fois par la fédération d'athlétisme. Le club de Saint-Germain-en-Laye dont il a été dirigeant a décidé de s'auto-dissoudre. 

L'homme, âgé de 42 ans, entraîneur et dirigeant de longue date du Club athlétique de l'Ouest 78 (CAO78), avait été mis en examen début juillet par la justice pour viols et harcèlement sexuel sur sept jeunes filles âgées de 16 à 18 ans et toutes membres du club au moment des faits, entre 2007 et 2019.

L'entraîneur était suspendu depuis janvier dernier et l'ouverture d'une enquête de la Direction Départementale de la Cohésion sociale des Yvelines, après un premier signalement en décembre 2019. Après six mois d'enquête administrative, le Conseil départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative (CDJSVA) a proposé à l'unanimité le 9 juillet une sanction à vie, suivie par le préfet.

Depuis plusieurs mois, le sport français connaît une vague de révélations d'agressions sexuelles dans ses structures. La ministre des Sports Roxana Maracineanu dénombrait début juillet 180 personnes mises en cause dans des affaires présumées de violences sexuelles

Choix de la station

À venir dansDanssecondess