Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accusé de viol, Jean-Michel Baylet s'exprime pour la première fois et dénonce "des calomnies"

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

L'ancien ministre s'est exprimé pour la première fois vendredi dans les colonnes de la Dépêche du Midi, journal dont il est le propriétaire, sur les accusations de viols qui se seraient déroulés en 1980. Le patron de presse conteste les faits et indique qu'il ne cédera pas "face à la calomnie".

Jean-Michel Baylet en octobre 2019.
Jean-Michel Baylet en octobre 2019. © Maxppp - Aurelien Morissard

Jean-Michel Baylet sort de son silence. Auditionné le jeudi 25 février à Paris par la brigade de protection des mineurs pour des accusations de viols et d'agressions sexuelles sur mineur remontant à 1980, l'ancien ministre et président de groupe de presse s'est exprimé vendredi 26 mars pour la première fois dans les colonnes de son journal La Dépêche du Midi. "Je ne céderai pas face à la calomnie" assure-t-il dans l'édition du vendredi 26 mars, indiquant avoir été "abasourdi et profondément choqué par cette histoire et sa mise en scène médiatique". Il "conteste solennellement et avec la plus grande fermeté les faits odieux que l’on [lui] prête"

Abasourdi et profondément choqué

Quant à la plaignante qui ne pouvait ignorer que les faits, vieux de près d’un demi-siècle, ne donneraient lieu à aucune poursuite judiciaire en raison de la prescription, Jean-Michel Baylet "ne souhaite pas accabler davantage [cette] fille" qui a, selon lui, "été instrumentalisée" par son père. D'après le Maire de Valence-d'Agen dans le Tarn-et-Garonne, "c'est son père qui a initié cette procédure (...) qui a écrit au au Procureur de la République de Paris." Pour Jean-Michel Baylet "l’objectif est clair : à travers elle, cet homme veut me détruire, et l’entreprise de destruction commence par tenter de compromettre ma participation aux prochaines échéances électorales." J

Jean-Michel Baylet cite nommément Yvon Collin, son ancien directeur de cabinet et qui deviendra ensuite sénateur PRG du Tarn-et Garonne. Les deux hommes sont en conflit depuis plusieurs années. "Je savais qu’il voulait m’atteindre par tous les moyens, il n’en a jamais fait mystère, mais je n’imaginais pas qu’il emploierait les plus indignes" explique aujourd'hui Jean-Michel Baylet qui assure "qu'à l’issue de [son] audition du 25 février, les enquêteurs [lui] ont signifié que compte tenu de l’absence d’éléments dans ce dossier et de la prescription des faits, il n’y avait aucune procédure judiciaire, ni mise en examen."

Une enquête ouverte

Dans cette affaire, le parquet de Paris confirme avoir ouvert une enquête le 9 juin 2020 pour "viols" et "agressions sexuelles" sur mineur de moins de 15 ans. Ancien président du Parti radical de gauche (1996-2016) et ex-sénateur, Jean-Michel Baylet a participé à quatre reprises à des gouvernements de gauche, sous la présidence de François Mitterrand puis de François Hollande. Secrétaire d'État puis ministre entre 1984 et 1993, il était redevenu ministre en février 2016, cette fois de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales.

Fort ancrage local

Jean-Michel Baylet, c'est un nom qui parle en Occitanie et plus particulièrement dans son fief de toujours, le Tarn-et-Garonne. Conseiller général puis départemental depuis plus de 35 ans, il est également maire de Valence-d'Agen, sans oublier son poste de président de la communauté de communes des Deux Rives. Le septuagénaire n'a jamais quitté la scène publique et reste donc toujours investi à une échelle plus locale dans sa région.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess