Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accusé de viol, le prof de philo de Poitiers est blanchi par la justice

lundi 25 mars 2019 à 16:32 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou et France Bleu

Il avait été accusé de viol et d'agressions sexuelles par trois de ses élèves en décembre 2015. Ce prof de philo du lycée Camille Guérin de Poitiers a été blanchi par la justice. La principale accusatrice vient de renoncer à faire appel de l'ordonnance de non lieu du juge d'instruction.

La justice a blanchi le prof de philo de Poitiers accusé de viol par ses élèves
La justice a blanchi le prof de philo de Poitiers accusé de viol par ses élèves © Radio France - baudouin calenge

Poitiers, France

Les faits présumés étaient censés avoir lieu lors de l'été 2014. Deux des accusatrices sont majeures, la troisième est âgée de 17 ans. Mis en examen en décembre 2015 pour l'affaire de viol et considéré comme témoin assisté pour les faits d'agressions sexuelles, l'enseignant a aussitôt été suspendu à titre conservatoire de son poste par le rectorat. 

Des témoignages incohérents

"Les accusations des lycéennes étaient totalement incohérentes" explique aujourd'hui son avocat Maitre Arnaud Coche. Une incohérence qui rendait leurs témoignages très improbables ce qui avait conduit la juge d'instruction a prononcé un non lieu dès le mois de juillet 2018. Mais la principale accusatrice avait fait appel. Le dossier devait être examiné par la chambre de l'instruction de Poitiers la semaine dernière mais la jeune femme a finalement renoncé mettant un terme à quatre années d'enfer vécues par cet enseignant âgé aujourd'hui de 55 ans.

Quatre années d'enfer

Épilogue donc pour cet enseignant marqué au fer rouge par ces années d'enfer. "Les amis qui vous tournent le dos, les gens qui vous regardent de travers". Voilà ce qu'a vécu mon client explique Maitre Coche. Sans parler de sa e-réputation. Car cette affaire a été relayée par les médias. Certes son nom n'était pas cité, seules apparaissaient ses initiales. Un indice suffisant pour que l'on puisse l'identifier lorsqu'on recherchait son nom sur internet. 

Reprendre son activité 

Aujourd'hui cet enseignant ne désire plus qu'une chose : retrouver son métier car depuis sa mise en examen en décembre 2015 il n'a plus du tout exercé. Le rectorat l'avait en effet suspendu à titre conservatoire tout en lui maintenant son salaire. Il ne veut pas nécessairement revenir dans son lycée d'origine mais veut retrouver sa vie d'avant. La balle est dans le camp du recteur.