Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Action coup de poing des avocats du barreau du Val-de-Marne au tribunal de Créteil

-
Par , France Bleu Paris

Une centaine d'avocats du barreau du Val-de-Marne ont manifesté à l'entrée de l'audience solennelle de rentrée du tribunal de Créteil ce lundi 20 janvier.

Des avocats du barreau du Val-de-Marne manifestent dans le tribunal.
Des avocats du barreau du Val-de-Marne manifestent dans le tribunal. © Radio France - Faustine Mauerhan

Col rouge sur leur robe noir, autocollant "en grève" sur le torse, mégaphone et tambourins en main, une centaine d'avocats du barreau du Val-de-Marne, mobilisés contre la réforme des retraites, ont perturbé l'audience solennelle de rentrée du tribunal de Créteil, ce lundi 20 janvier. Ils ont chanté et dansé juste devant les portes de la salle des Assises où les présidents des juridictions, le préfet, les élus locaux et représentants des forces de l'ordre du département étaient réunis pour tirer le bilan de 2019 et lancer la nouvelle année judiciaire.  

Tenus à distance derrière des barrières, ils ont ensuite continué leurs chants et lâché des ballons en forme de coeur au-dessus du buffet où tout le gratin local du Val-de-Marne était invité, dans la salle des pas perdus.

Le bâtonnier resté à l'extérieur  

A leurs côtés, le bâtonnier du barreau du Val-de-Marne, pourtant censé être présent à cette audience. "Le président du tribunal n'a pas accepté que je prenne la parole pour expliquer notre mobilisation à l'audience solennelle de rentrée donc je n'y serai pas", confirme Olivier Tournillon, regrettant d'être un "invité silencieux". "Il en coûte au bâtonnier que je suis de ne pas être dans la salle, de ne pas représenter dignement le barreau mais nous devons faire un choix et nous soutenons d'abord notre profession."

"Nous ne voulons pas donner au gouvernement la certitude que nous sommes de bons petits auxiliaires le doigt sur la couture du pantalon et que nous venons dès qu'on nous promet des petits fours et un beau discours de rentrée. Cela passe aussi par des sacrifices nécessaires pour montrer nous avons l'intention de vivre et de nous défendre jusqu'au bout", s'est encore justifié le représentant des avocats.

De nouvelles formes d'actions

Dans le Val-de-Marne, les avocats mobilisés multipliaient déjà les demandes de renvoi pour engorger les tribunaux. Dorénavant, ils vont aussi déposer en masses des demandes de mise en liberté "pour encombrer le greffe", explique maître Eva Bergamaschi. "Pour ces demandes, la justice doit respecter des délais et cette surcharge de travail va remonter à la chancellerie." 

"La grève de la chaise vide n'a ému personne", regrette cette avocate mobilisée. "Voire même ça arrangeait tout le monde de juger des justiciables sans avocats, nous montons donc en puissance. La mobilisation est loin de ralentir."

Les avocats du barreau du Val-de-Marne mobilisés contre la réforme des retraites. - Radio France
Les avocats du barreau du Val-de-Marne mobilisés contre la réforme des retraites. © Radio France - Faustine Mauerhan
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu