Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Adolescent tué à Bondy : Aymen est mort pour "un différend"

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

L'adolescent de 15 ans aurait été tué pour un simple "différend", ce vendredi 26 février à Bondy, selon le parquet de Bobigny. Deux frères, âgés de 17 et 27 ans, sont en garde à vue.

Un adolescent de 15 ans a été tué par balle vendredi 26 février dans l'espace Nelson-Mandela de Bondy, en Seine-Saint-Denis.
Un adolescent de 15 ans a été tué par balle vendredi 26 février dans l'espace Nelson-Mandela de Bondy, en Seine-Saint-Denis. © Maxppp - Mathieu Janin

Un simple "différend" serait à l'origine de la mort d'Aymen, l'adolescent de 15 ans tué par balle vendredi 26 février à Bondy (Seine-Saint-Denis). "Il apparaît qu'un différend opposait la victime et ses agresseurs depuis près d'un an sans que l'origine ne soit, pour l'heure, connue", indique ce samedi le parquet de Bobigny dans un communiqué. Identifiés par des témoins, deux frères âgés de 17 et 27 ans se sont présentés aux enquêteurs ce samedi matin à 9 heures. Ils ont été placés en garde à vue pour assassinat. 

Des animateurs sont intervenus

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, la vieille rivalité entre ces trois personnes a donc connu un énième et tragique rebondissement vendredi. En milieu d'après-midi, une première altercation a eu lieu entre Aymen et les deux frères, avant d'être interrompue par les animateurs de l'espace Nelson-Mandela qui sont intervenus pour les séparer. Mais, devant une situation qui ne se calmait pas, les animateurs ont appelé le père de l'adolescent pour qu'il vienne le chercher. 

Un tir au travers de la boîte aux lettres

C'est alors qu'une deuxième altercation a éclaté, à l'arrivée du père sur place. Les deux frères étaient restés près de la maison de quartier. Aymen et son père se sont donc réfugié à l'intérieur du centre de loisirs qui, évidemment, en pleine vacances accueillait plusieurs autres adolescents. Cela n'a pas empêché les deux frères de revenir armés, vers 17h, en scooter. Le parquet de Bobigny explique que la porte du centre de loisirs ayant été fermée, le passager arrière est descendu du scooter pour glisser son arme à feu dans l’entrebâillement de la boîte aux lettres qui donne directement à l'intérieur de l'espace Nelson Mandela. Il n'a tiré qu'une balle, blessant mortellement l'adolescent à la poitrine.

À lire aussi : "Les enfants tournent en rond !", s'indigne l'entraîneur de boxe de l'adolescent tué à Bondy

Choix de la station

À venir dansDanssecondess