Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Adolescente morte noyée à Argenteuil : ses deux camarades de classe placés en détention provisoire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Après la mort d'Alisha, 14 ans, tuée après un différend avec deux camarades de 15 ans fréquentant le même établissement scolaire à Argenteuil (Val d'Oise), une information judiciaire a été ouverte pour assassinat. Les deux mineurs, en couple, ont été placés en détention provisoire ce jeudi matin.

La jeune Alisha, âgée de 14 ans, est morte par noyade, a confirmé le procureur de la République de Pontoise ce mercredi 10 mars.
La jeune Alisha, âgée de 14 ans, est morte par noyade, a confirmé le procureur de la République de Pontoise ce mercredi 10 mars. © Radio France - Arnaud Journois

Les deux mineurs, mis en examen pour assassinat en lien avec le meurtre d'Alisha, ont été placés ce jeudi matin en détention provisoire, indique le parquet de Pontoise à franceinfo. Ils ont été écroués dans les quartiers pour mineurs de deux établissements pénitentiaires. Une information judiciaire pour assassinat avait été ouverte dans l'après-midi après la mort, lundi, d'Alisha. L'adolescente âgée de 14 ans a été tuée après un différend avec deux autres jeunes de 15 ans fréquentant le même établissement scolaire, le lycée Cognacq-Jay à Argenteuil. 

Les deux mineurs déférés pour "assassinat"

Ces deux élèves de 3ème, interpellés dans la nuit de lundi à mardi, ont été présentés un un juge, pour assassinat, mercredi après-midi. "Les deux mineurs ont été déférés cet après-midi pour l'ouverture d'une information (judiciaire) pour des faits d'assassinat avec réquisition de mandat de dépôt", a expliqué le procureur de la République de Pontoise, Eric Corbaux, lors d'une conférence de presse. Lors de leur garde à vue, "ils n'ont pas fait part non plus d'un remord immédiat", a-t-il poursuivi.

Le parquet "retient la préméditation", a précisé Eric Corbaux. Selon les premiers éléments, c'est le jeune homme de 15 ans qui a frappé la victime. L'adolescent aurait fait "une balayette" qui aurait fait chuter sa victime au sol. "Il lui aurait donné des coups de pied" et des coups de poings alors qu'elle était au sol, a expliqué le magistrat. 

L'autopsie n'a pas révélé de fracture au crâne, mais des hématomes importants, notamment dans le dos et des contusion à l'œil. "Elle n'était pas inconsciente quand ils ont décidé de la jeter dans la Seine, mais elle n'était pas en capacité de bouger", a ajouté le procureur de la République de Pontoise. Selon lui, les deux mineurs "voulaient effacer les traces" de coups. C'est pour cette raison qu'ils ont décidé de la jeter dans la Seine, précise le procureur.

Alisha victime de "harcèlement"

Les deux collégiens du Val-d'Oise faisaient l'objet d'une procédure disciplinaire pour harcèlement de la victime, a rapporté mercredi leur établissement scolaire. Dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP, le lycée professionnel privé Cognacq-Jay d'Argenteuil a évoqué une "situation de tension entre ces trois élèves, suite au piratage du téléphone de la victime et à la diffusion de photos à caractère compromettant par ses deux camarades".

Les enquêteurs tentent en tout cas toujours d'éclaircir l'enchaînement qui a mené à la mort de l'adolescente de 14 ans, violemment battue et jetée dans la Seine sous le viaduc de l'autoroute A15. Les deux suspects étant mineurs, ils encourent au maximum 20 ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess