Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Adolescente tuée à Nantes : l'avocat d'une des précédentes victimes du suspect témoigne à Poitiers

Le meurtrier présumé de l'adolescente retrouvée morte à Nantes, le 20 août, est un violeur multirécidiviste déjà condamné à 18 ans de prison en 2005 pour 9 viols. Les avocats présents pendant ce procès à Poitiers témoignent.

Façade du Tribunal de Grande Instance de Poitiers. Septembre 2009
Façade du Tribunal de Grande Instance de Poitiers. Septembre 2009 © Radio France - Mikaël Roparz

15 ans après maître Emmanuel Breillat se souvient encore de ce procès. Celui du meurtrier présumé de l'adolescente de 15 ans retrouvée morte à Nantes la semaine dernière. Cet homme était alors jugé puis condamné pour neuf viols en 2005. L'actuel bâtonnier du barreau de Poitiers où a eu lieu à l'époque le procès défendait l'une des victimes du violeur en série. "On avait tous conscience que s'il n'avait pas été arrêté par la police, il aurait continué et les victimes se seraient allongées dans le nombre, jusqu'à ce que potentiellement un événement encore plus grave intervienne comme celui de Nantes", se rappelle-t-il. 

A l'issu du procès, cet homme est condamné à 18 ans de prison. Il en a finalement fait 12 avant d'être libéré grâce à une remise de peine. "On obtient pas des réductions de façon aussi importante sans qu'il y ait un investissement personnel", précise Emmanuel Breillat. Le condamné a donc fait l'objet d'un suivi psychologique. 

Un risque de récidive

"L'avocat général avait pointé un grand risque de récidive, les experts aussi", affirme maître Lee Takhedmit, avocat pénaliste à Poitiers. Il était stagiaire à l'époque aux côtés de l'avocat qui défendait l'accusé. 

Ce dernier est désormais soupçonné de meurtre. Son ADN a été retrouvé sur les sous-vêtements de la jeune adolescente tuée à Nantes. L'agresseur présumé a été arrêté jeudi 27 août. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess