Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Adoption homoparentale en Seine-Maritime : une enquête ouverte pour discrimination

jeudi 21 juin 2018 à 11:14 Par Marie Rouarch, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Le parquet de Rouen ouvre une enquête préliminaire pour discrimination. Ce lundi 18 juin, la responsable de l'adoption au département de Seine-Maritime déclarait sur France Bleu Normandie, que les couples homosexuels, "atypiques", ne pouvaient prétendre qu'à l'adoption d'"enfants atypiques".

Hôtel du département de Seine-Maritime.
Hôtel du département de Seine-Maritime. © Radio France - Bénédicte Courret

Rouen, France

La polémique autour de l'adoption pour les couples homosexuels en Seine-Maritime rebondit en justice. Le parquet de Rouen ouvre ce jeudi 21 juin, une enquête préliminaire pour discrimination. Ce lundi, la responsable de l'adoption au département de Seine-Maritime évoquait sur France Bleu Normandie la situation des couples homosexuels : "Eux-mêmes sont un peu atypiques par rapport à la norme sociale mais aussi la norme biologique [donc il faut que] leur projet supporte des profils d'enfants atypiques".

Dans la foulée, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est saisit d'office afin d'enquêter sur les pratiques du service de l'adoption du département de la Seine-Maritime. L'Association des familles homoparentales a, elle, porté plainte pour discrimination contre Pascale Lemare, la responsable de l'adoption au Conseil départemental. C'est cette plainte qui a poussé le parquet de Rouen à ordonner une enquête. 

Ce volet judiciaire s'ouvre au lendemain d'une première sanction administrative : Pascale Lemare a été suspendue de ses fonctions à titre conservatoire. "J'ai été sidéré d'apprendre ces propos, je les ai condamnés fermement", déclarait ce jeudi matin, Pascal Martin, président du département de Seine-Maritime, sur France Bleu Normandie.