Faits divers – Justice

Affaire Agnès Le Roux : le fils de Maurice Agnelet l'accuse du meurtre

Par Typhaine Morin, France Bleu Armorique et France Bleu Pays de Savoie lundi 7 avril 2014 à 11:10 Mis à jour le lundi 7 avril 2014 à 12:28

maurice agnelet
maurice agnelet © Radio France

Alors que Maurice Agnelet comparaît depuis le 17 mars devant la Cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, jugé pour la troisième fois pour le meurtre de sa maîtresse Agnès Le Roux, il y a 37 ans, un de ses fils l'accable. Il a été entendu ce lundi par la cour depuis Chambéry par visioconférence.

Guillaume Agnelet, l'un des fils de Maurice Agnelet, accuse son père du meurtre d'Agnès Le Roux dans une déposition au parquet de Chambéry lue ce lundi devant la Cour d'assises d'Ille-et-Vilaine. Condamné en première instance, puis en appel, Maurice Agnelet est jugé pour la troisième fois pour le meurtre de sa maîtresse en 1977.

"Hier [dimanche] en début d'après-midi, le fils Guillaume est venu voir l'avocat général de Chambéry pour dire qu'il avait des révélations à faire ", a expliqué à l'AFP l'avocat général du parquet général de Rennes, Philippe Petitprez. "Il dit qu'il a eu des confidences de son père quand il avait 14 ans (1983), son père lui a dit qu'il savait où était le corps.

Balle dans la tête

"Anne Litas, sa mère, lui aurait dit dans les années 1990 que son père avait expliqué avoir tiré une balle dans la tête d'Agnès Le Roux alors qu'ils faisaient du camping sauvage en Italie près de Monte Cassino. Il aurait alors crié pour faire croire à un suicide mais, comme il n'y avait personne, il aurait abandonné le corps dans une forêt après l'avoir dénudé ", a poursuivi le magistrat. "Il aurait ensuite abandonné le Range Rover d'Agnès près d'une gare, avec les clés sur le volant, toujours du côté italien ".

"Dans un troisième temps, alors qu'il cherchait son père de retour du Panama, celui-ci aurait engagé une discussion sur le temps de décomposition des cadavres. Interrogé, son père n'aurait pas démenti l'avoir tuée. Il lui aurait aussi fait comprendre que son frère Thomas, 'plus intelligent' que lui, avait compris depuis longtemps ." 

Mandat de dépôt

La cour a ordonné le mandat de dépôt pour Maurice Agnelet, qui comparaissait libre, en raison des "risques de fuites ou de pression ". La justice a également demandé une nouvelle audition du frère de Guillaume, Thomas, et de la mère des deux fils de Maurice Agnelet, Anne Litas. Le fils qui l'accuse a été entendu par la cour depuis Chambéry par visioconférence. 

Agé de 45 ans, Guillaume Agnelet a réitéré ses accusations. Il a expliqué se confier aujourd'hui pour ne pas avoir "des regrets jusqu'à la fin de [sa] vie ". S'il n'a pas témoigné plus tôt, c'était "pour le bien de la famille ". 

Agnès Le Roux, l'héritèred'un casino à Nice, a mystérieusement disparu en 1977.

Affaire Agnès Le Roux : la chronologie des faits - Aucun(e)
Affaire Agnès Le Roux : la chronologie des faits

Partager sur :