Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Alexandre Junca

Affaire Alexandre Junca : il y aura cinq accusés dans le box de la cour d'assises

mardi 4 août 2015 à 18:15 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

Le procureur de la République de Pau requiert ce mardi le renvoi des cinq accusés devant la cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques. Les deux principaux accusés, Mickael Baehrel et Christophe Camy, seront jugés pour vol avec violences ayant entraîné la mort d'Alexandre Junca.

Les parents d'Alexandre Junca devant la photo de leur fils
Les parents d'Alexandre Junca devant la photo de leur fils © Radio France

Quatre ans après la mort d'Alexandre Junca, dont le corps avait été retrouvé découpé dans le gave de Pau, le dossier d'instruction est enfin bouclé. L'adolescent de 13 ans avait disparu dans la nuit du 4 au 5 juin 2011. Il a été frappé à coups de marteau pour lui voler son téléphone portable.

Les deux principaux accusés, Mickael Baehrel et Christophe Camy, seront jugés pour vol avec violences ayant entrainé la mort d'Alexandre Junca. Ils encourent la détention à perpétuité.

Une peine maximale de trois ans de prison

Claude Ducos, le retraité de Cabidos, est poursuivi pour non dénonciation de crime, destruction de preuves, recel de cadavre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre, la peine maximale encourue est de trois ans.

Trois ans aussi pour Fatima Ennajah, l'ancienne compagne de Mickaël Baehrel et Mike Bonnet, tous deux répondront de non dénonciation de crime.

Ces motifs de renvoi sont conformes au scénario qui s'est dessiné au fil de l'instruction et aux mises en examen. Le procès pourrait permettre d'éclaircir les circonstances de la mort d'Alexandre. L'autospie avait confirmé qu'il a reçu un coup de marteau ayant provoqué un traumatisme crânien.

Beaucoup de zones d'ombre

Le procès devant la cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques devrait permettre de lever les zones d'ombre : comment et où son corps a été transporté avant d'être découpé et jeté dans le gave de Pau. Sur ce point, Claude Ducos qui est clairement mis en cause par le motif de renvoi est toujours resté muet.

Seuls Mickaël Baehrel et Christophe Camy attendront leur procès en prison, les autres sont en liberté depuis un an. La date de ce procès n'est toujours pas fixée.

A LIRE AUSSI

► Retrouvez notre dossier sur l'affaire Alexandre Junca

Arrivée au tribunal de Pau des suspects de l'affaire Alexandre Junca en avril 2013 - Maxppp
Arrivée au tribunal de Pau des suspects de l'affaire Alexandre Junca en avril 2013 © Maxppp