Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Alexia Daval : l'avocat de la famille d'Alexia estime que le dossier est dans l'impasse

jeudi 5 juillet 2018 à 13:52 - Mis à jour le jeudi 5 juillet 2018 à 18:24 Par David Malle et Laurine Benjebria, France Bleu Besançon et France Bleu

Jean Marc Florand l'avocat de la famille d'Alexia Daval a tenu une conférence de presse de 45 minutes ce jeudi midi. Il a déploré une nouvelle version des faits avancés par Jonathan. Pour l'avocat des parties civiles, le mystère s'épaissit.

Maitre Jean-Marc Florand (illustration)
Maitre Jean-Marc Florand (illustration) © Maxppp -

Vesoul, France

L'avocat de la famille d'Alexia Daval - dont le mari, Jonathann Daval a reconnu le meurtre avant d'en accuser son beau-frère -, Me Jean-Marc Florand, estime, ce jeudi, lors d'une conférence de presse que "le mystère s'épaissit" autour de la mort de la jeune femme. L'avocat des parties civiles attend désormais les rapports d'expertise, mais pour le moment, selon lui, "il n'y a rien qui colle avec la réalité objective du dossier".

Parmi les expertises en attente, celles sur la personnalité et le profil psychologique de Jonathann Daval, sur lesquelles Me Florand se pose plusieurs questions ce jeudi après les dernières déclarations du suspect numéro un. "Même si les expertises qui sont à venir nous décrivaient un Jonathann, pour faire simple, dingo (…), ça ne donnera pas pour autant la clé du mystère du meurtre d'Alexia Daval".

"Plus l'enquête avance, moins on y voit clair"

Lors de sa conférence de presse ce jeudi, Jean-Marc Florand a annoncé être inquiet sur l'affaire Alexia Daval qui reste encore mystérieuse. De nombreuses interrogations subsistent : "On ne sait finalement pas qui (pluriel ou singulier), a tué Alexia, on n'a aucune idée du mobile, on n'a pas de certitude sur le lieu du meurtre, on n'a pas de certitude objective sur qui a transporté le corps (...), on ne sait pas qui a carbonisé partiellement le corps, on ne sait pas pourquoi on a carbonisé partiellement le corps", regrette Me Florand.

"Il y a une certitude c'est que Madame Daval a été massacrée, est morte dans des conditions extrêmement violentes et pour l'instant les différentes versions de Jonathann Daval ne collent pas du tout avec ça" 

Un dossier complexe qui serait dans l'impasse selon l'avocat de la famille d'Alexia. Huit mois après la mort d'Alexia Daval, "les zones de certitude se réduisent de jour en jour, les interrogations sont de plus en plus nombreuses et la parole à géométrie variable de Monsieur Daval n'aide pas". Jean-Marc Florand attend également les expertises ADN sur une autre affaire, celle de l'homme qui s'est suicidé à Esmoulin, une commune voisine de Gray-la-Ville où a été retrouvé le corps d'Alexia. Les rapports doivent être rendus avant le 15 septembre.

"Alexia Daval a été massacrée"

Si jusqu'alors on ne connaissait qu'un élément sur la mort à proprement parler d'Alexia Daval, ce jeudi, Me Florand a annoncé que "la strangulation est la fin de l'épisode mortel". L'avocat n'est pas entré dans les détails mais assure qu'Alexia a été tuée "par une ou deux personnes avec une extrême violence, une rage et une haine considérables". Et pour le moment, les déclarations faites par Jonathann Daval depuis janvier ne coïncident pas avec le dossier, avec les autopsies et donc n'aident pas à avancer selon l'avocat.

"Je continue de penser qu'il a certainement, effectivement, peut-être un ou des complices, mais certainement pas ceux qu'il a désignés ces jours-ci"

Jean-Marc Florand reste persuadé que le meurtrier d'Alexia Daval n'a pas agi seul, "au moins concernant le transport du corps". La question reste encore de savoir qui a tué la joggeuse. Pour Me Florand, Jonathann Daval connaît la vérité, "or il ne la dit pas. Peut-être qu'il n'est pas en mesure de la dire, parce qu'elle est trop grosse pour lui, peut-être parce qu'il a des problèmes psychiatriques, peut-être parce qu'il couvre d'autres personnes" s'interroge l'avocat.

"Je ne sais pas quel est le rôle de Jonathann Daval là-dedans : acteur ou spectateur, complice, auteur principal, co-auteur ? Je n'en sais rien"  

Quel serait le rôle de Jonathann Daval ? Sera-t-il rééentendu par le juge ? Ses dernières accusations se basent-elles sur des faits matériels ?  L'un des avocats, Maître Randall Schwerdorffer, répondra ce vendredi aux questions de France Bleu Besançon, il est l'invité à 8h10.