Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Alexia Daval : "il y a eu complicité" pour l'avocat de Jonathann Daval

vendredi 6 juillet 2018 à 9:26 Par David Malle, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

L'avocat de Jonathann Daval, Randall Schwerdorffer, invité de France Bleu Besançon vendredi 6 juillet, estime qu'il y a eu complicité dans le meurtre d'Alexia. Il précise aussi que la santé mentale de son client est intacte. C'est aussi ce qu'avait affirmé l'avocat de la famille d'Alexia.

Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval
Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval © Radio France - Jean-François Fernandez

Besançon, France

Invité de la matinale de France Bleu Besançon, ce vendredi, l'avocat de Jonathann Daval, est revenu sur les informations de nos confrères de RTL. Me Randall Schwerdorffer ne confirme pas les cinq fractures du crâne décelées par les médecins légistes sur le corps d'Alexia Daval, retrouvée morte le 30 octobre 2017 à Gray en Haute-Saône. "Je n'infirme pas non plus" a ajouté l'avocat du principal suspect. 

L'interview de Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval.

Jonathann Daval est revenu sur ses aveux devant le juge d'instruction de Besançon mercredi 4 juillet, accusant son beau-frère. En janvier, il avait pourtant avoué avoir tué son épouse Alexia à son domicile.

Aucun doute sur une complicité

"Il me semble que des déclarations de Jonathann Daval, que je ne vous livrerai pas, sont très claires", explique Me Schwerdorffer. Il n'y a aucun doute sur le fait qu'il y a une complicité dans cette histoire. Comme Me Florand [l'avocat de la famille d'Alexia Daval] sur ce point là, je n'ai aucun doute sur une complicité."

Me Schwerdorffer ajoute : "Moi, simplement, je dis que Jonathann Daval conteste avoir tué Alexia. Après, qui l'a fait ? C'est la vraie question. Et qui sont les complices de celui qui l'a fait ? C'est une autre question. Et, à cela, Jonathann Daval a donné des réponses. Je m'en tiens aux déclarations et aux réponses qu'a faites Jonathann Daval le 27 juin devant le juge d'instruction."     

"La santé mentale de Jonathann Daval est totalement intacte"

Me Randall Schwerdorffer est également revenu sur les propos de l'avocat de la famille d'Alexia Daval. "Je ne partage pas son avis sur l'état mental de Jonathann Daval. D'abord parce-que je le connais. je le vois régulièrement et je peux vous assurer que sa santé mentale est totalement intacte. Il continue : "c'est quelqu'un avec qui nous avons des discussions constructives, qui est parfaitement cohérent dans son discours et parfaitement cohérent dans les nouvelles explications qu'il a donné au juge d'instruction."

L'avocat de Jonathann Daval, qui qualifie l'affaire d'"extrêmement complexe", estime qu'il "faudra réentendre tout le monde" et dit s'attendre à "de nouveaux rebondissements". Selon lui, beaucoup d'investigations "n'ont pas été faites" : "Quand Jean-Marc Florand dit 'On ne sait même pas où elle est morte, il a raison. Donc, à partir de ce moment-là, il est évident que, au-delà de la parole de Jonathann Daval, ce qui nous intéresse, nous, ce sont des investigations techniques, notamment toutes celles qui n'ont pas été faites."